Site Web à but non lucratif supervisé par le Bureau municipal de la Culture et du Tourisme de Beijing

Si vous aimez les costumes anciens, ne manquez pas ce rendez-vous ! « La Chine dans les vêtements » est là!

1615792555

Les vêtements, la nourriture, le logement et le transport sont des éléments essentiels de notre vie. Dès l'Antiquité, les gens fabriquaient des vêtements pour se couvrir le corps avec des peaux d'animaux ; dans la Chine ancienne, Leizu élevait des vers à soie et tiraient la soie, ce qui amenait les femmes à tisser des tissus ensemble pour fabriquer des vêtements.... Au fil des ans, les premiers vêtements pour s'abriter et pour affronter le froid se sont lentement transformés en divers types de vêtements et d'accessoires.

Pendant cinq mille ans de la Chine, les vêtements sont passés des hauts et des bas à une seule pièce de vêtements profonds. Les robes à col droit, à col croisé, à col rond et à revers... évoluent également au fil de l'histoire. Ces dernières années, les amateurs de costumes traditionnels chinois sont de plus en plus nombreux en Chine. Il s'agit soit d'une propagande spontanée, soit d'un pur passe-temps, qui sont attirés par les costumes traditionnels chinois depuis des milliers d'années.

Une exposition incontournable pour les amateurs de costumes traditionnels est là !

Shen Congwen, Sun Ji et d'autres prédécesseurs ont beaucoup travaillé sur l'archéologie et l'histoire du costume, formant une profonde accumulation académique, le Musée national de Chine, sur la base des résultats de décennies de recherche académique par M. Sun Ji et d'autres chercheurs en archéologie nationale, a réalisé l'« Exposition de la culture du costume de la Chine ancienne », qui est organisée en six sections selon l'atmosphère de la période historique, exposant près de 130 reliques culturelles, y compris des outils en jade et en pierre, des outils en os, des poteries, des costumes, des accessoires de l'or et de l'argent, des oeuvres de calligraphie et de peinture et autres types d'oeuvre.

Pour coudre des tissus dans des vêtements mieux adaptés au corps, les anciens ont d'abord aiguisé des aiguilles en os et d'autres outils pour coudre les vêtements ; pour décorer les vêtements, ils ont fabriqué différentes sortes de pendentifs en jade à accrocher sur leur corps ; pour mieux attacher leurs cheveux, ils ont également fabriqué des peignes et des épingles à cheveux en os (épingles à cheveux en os).

La tenue traditionnelle chinoise se compose tout d'abord du veste supérieure et jupe inférieure (上衣下裳), qui sont collectivement appelés Yi Shang (衣裳). Au cours de la dynastie des Zhou de l'Est, le vêtement à une pièce qui s'appelle Shenyi, s'est progressivement formé, en commençant par une traîne droite (直裾深衣 Zhijushenyi), puis en évoluant vers une traîne courbe (曲裾深衣 Qujushenyi). Par rapport à la Zhijushenyi, la Qujushenyi pouvait envelopper le corps plus complètement et ne gênait pas la marche, de sorte que les Qujushenyi sont restés populaires jusqu'aux dynasties Wei et Jin.

Lorsqu'un noble de l'ère pré-Qin s'habillait de manière formelle, il portait une grande ceinture et une ceinture en cuir autour de la taille, avec un crochet de ceinture sur la ceinture en cuir afin de l'assortir à ses accessoires et de montrer plus d'élégance et de statut.

Pendant les dynasties Sui et Tang, il y a eu quelques changements dans l'habillement. Au cours de cette période, des vêtements à col droit et 

une sorte de veste de style chinois qui se boutonne avant (直领对襟 Zhilingduijin)  sont apparus et certains tissus à texture mousseline ont commencé à faire leur apparition dans les vêtements. Ce tissu, léger et frais, est devenu le tissu le plus couramment utilisé dans les vêtements chinois de la dynastie Tang.

Pendant les dynasties Sui et Tang, les couronnes et les chignons ont également commencé à changer, en particulier pour les femmes Tang, avec une variété de chignons qui étaient uniques à la dynastie Tang.

Les costumes de la dynastie Song suivaient largement le style de la dynastie Tang, avec des vêtements de Zhilingduijin populaires, et des robes avec des cols croisés (交领 Jiaoling) et des cols ronds (圆领 Yuanling) étaient également courants, et le turban à pieds écartés du fonctionnaire était unique et, m'a-t-on dit, fait pour empêcher les fonctionnaires de croiser leurs oreilles lorsqu'ils allaient à la cour~.

Pendant la dynastie Yuan, le système vestimentaire était similaire à celui des dynasties Han et Tang, et combiné à l'amour des Mongols pour l'équitation, des robes plus courtes sont apparues, plus serrés et plus étroits que les vêtements d'avant Han, avec de nombreux plis à la taille, et ces vêtements étaient très pratiques pour monter et descendre des chevaux.

Sous la dynastie Ming, Zhu Yuanzhang, le fondateur de la dynastie Ming, a reformulé le système vestimentaire selon la tradition Han consistant à

« hériter des dynasties Zhou et Han et les dynasties Tang et Song », sous la forme de cols croisés pour les hommes et de cols croisés et droits pour les femmes. Au milieu et à la fin de la dynastie Ming, un nouveau système de cols debout a vu le jour.

Outre un changement du système vestimentaire au cours de la dynastie Ming, les couronnes de cheveux ont également fait l'objet d'une grande attention. À cette époque, l'artisanat devenait de plus en plus sophistiqué, et les ornements et couronnes de cheveux des femmes étaient plus élaborés et compliqués à fabriquer qu'auparavant.

Les costumes de la dynastie Ming ont eu une influence plus profonde sur les pays voisins tels que la Corée, le Vietnam et les Ryukyu. Les costumes des pays voisins ont été plus ou moins échantillonnés à partir des costumes Ming.

La dynastie Qing, en tant que dernière dynastie féodale, était également unique dans ses costumes. Suite à l'introduction du rasage des cheveux et du changement de vêtements, les couronnes et les robes de la dynastie Ming et tous les costumes Han ont été abolis. Avec le changement de dynastie et l'entrée des Mandchous en Chine, leurs coutumes et leurs habitudes ont progressivement influencé les Plaines centrales et les costumes ont lentement changé.

Les dynasties changent, les costumes de la Chine ancienne changent aussi constamment, comprendre le développement des costumes est aussi un moyen de comprendre l'ascension et la chute des différentes dynasties et générations, intéressé par l'histoire et la culture de la Chine ancienne et par la culture des costumes, vous pouvez souhaiter visiter le Musée national, la sagesse des anciennes mains vous rendra certainement émerveillé !

Adresse : Hall 18 Nord, Musée national de Chine, 16, rue Chang'an est, arrondissement de Dongcheng, Beijing(中国国家博物馆北18展厅,北京市东城区东长安街16号)

Transports : Ligne 1 du métro, sortie C, station Tiananmen East.

Entrée : Gratuite, les visiteurs individuels doivent réserver 1 à 7 jours à l'avance sur le site officiel du Musée national ou sur WeChat, les réservations seront fermées avant 16h00 la veille de la visite.

Horaires d'ouverture : 9h00-17h00 tous les jours (l'entrée ferme à 16h00), fermé le lundi (sauf jours fériés), sessions nocturnes temporairement annulées.

Durée de l'exposition : Long terme

Remarque : le jour de la visite, veuillez entrer dans le musée par le côté ouest de la porte nord avec votre carte d'identité originale de deuxième génération utilisée lors de la réservation (pour les autres documents, veuillez présenter la carte originale et le code QR de réservation).

北京旅游网法语站

Sites touristiques recommandés

Qui sommes-nous ?|Contact

Copyright @ 2002-2021 www.visitbeijing.com.cn Tous droits réservés