Site Web à but non lucratif supervisé par la Commission Municipale du développement du tourisme de Beijing

Rue Guozijian - Hutong caractéristique

1541038518

La rue Guozijian s'oriente d'est en ouest et se situe entre les avenues Yonghegong et Andingmennei. Initialement fondée dans la 1ère année de la dynastie des Yuan (en 1965), la rue a été ainsi nommée du fait que le Temple de Confucius et le Collège impérial Guozijian s'y trouvent. La rue Guozijian conserve les vieilles ruelles pékinoises en bon état. En 1984, la rue Guozijan a été dé-signée comme unité de protection des vestiges culturels municipaux de Beijing. Aujourd'hui, la rue Guozijian est l'une des rares anciennes rues existants de la capitale. Des architectures classiques (Pailou) érigés, des sophoras ancestraux et des maisons ainsi que des temples antiques de différentes dimensions sur les deux côtés de la rue, ont pleinement manifesté le charme de la vieille capitale. La rue Guozijian est la seule rue de Beijing ayant conservé encore des architectures classiques Pailou. Il y a quatre Pailou dans la rue, deux sont situés aux sorties est et ouest de la rue, avec une inscription intitulée « Rue Chengxian » sur le front de l'architecture. Les deux autres sont situés près du Collège impérial Guozijian, respectivement à sa droite et à sa gauche, avec  une inscription intitulée « Guozijian » sur le front. Sur la rue Guozijian, il existe aussi le temple de Hanwengong en l'honneur de Han Yu, grand écrivain  sous la dynastie des Tang, le temple du dieu du feu construit sous la dynastie des Ming et le temple du dieu de la cuisine.

Le Collège impérial Guozijian, construit en 1306, soit la 10e année du règne de l'empereur Dade des Yuan, était la plus haute institution d'enseignement nationale, mais aussi l'organe chargé de l'éducation nationale de la dynastie des Yuan, des Ming et des Qing. Au collège on enseignait des disciplines tels que les rites, la musique, la loi, le tir à l'arc, la conduite des chars, l'écriture et le calcul. A l'époque, celui qui a été admis par le Collège impérial Guozijian jouissait d'un grand honneur. Ce fut le cas pour le plus haut responsable du collège Guozijian appelé « Jijiu ». Xu Heng, lettré réputé sous la dynastie des Yuan.. Les cyprès qu'il a planté en personne ont vécu durant des siècles. La construction du Temple de Confucius a commencé en 1302, soit la 6e année du règne de l'empereur Dade des Yuan, et a été achevé en 1306. En 1411 sous le règne de l'empereur Yongle des Ming, le temple a été reconstruit sur son ancien site. Dans la 2e année du règne de l'empereur Qianlong des Qing (en 1737), la toiture du temple a été recouverte de tuiles vernissées jaunes. Dans la 32e année du règne de l'empereur Guangxu des Qing (en 1906), le culte à Confucius est devenu une grande cérémonie du pays. Le Temple de Confucius constitue l'endroit où les empereurs des Yuan, des Ming et des Qing rendaient hommage à Confucius. A l'intérieur du temple, il y a un jardin composé de 198 monuments de Jinshi en pierre, sur lesquels ont été inscrits le nom de plus de 50 000 jinshi (lauréats de l'examen du Palais impérial) sous la dynastie des Yuan, des Ming et des Qing, dont Yuan Chonghuan et Zeng Guofan faisaient parties. Dans le Temple de Confucius, on peut aussi voir de nombreux cyprès. Un cyprès qui se trouve à l'ouest du palais Dacheng est appelé le « Cyprès pour bouleverser les courtisans infidèles ». Selon la légende, Yan Song, Premier ministre de l'empereur Jiajing des Ming, est venu faire le culte envoyé par son empereur. Lorsque qu'il passait sous cet arbre, son chapeau a été enlevé par une branche. On disait que cet arbre était conscient de ce courtisan infidèle.

北京旅游网翻译

Sites touristiques recommandés

Qui sommes-nous ?|Contact

Copyright @ 2002-2018 www.visitbeijing.com.cn Tous droits réservés