Commission du développement du tourisme de la municipalité de Beijing

Le Musée du Palais va construire une succursale dans le nord-ouest de Beijing

1539327063

Après des années de préparation, la construction d'une succursale du Musée du Palais a officiellement débuté mercredi dans la banlieue nord-ouest de Beijing.

La succursale, qui couvrira 62 hectares dans le nord du district de Haidian, servira d'institution satellite du complexe qui fut le palais impérial des souverains chinois de 1420 à 1911, et qui est probablement mieux connu sous le nom de Cité Interdite.

Selon Shan Jixiang, directeur du Musée du Palais, la succursale comprendra 35 000 mètres carrés d'espaces d'exposition, un centre de conservation des reliques culturelles de 20 000 mètres carrés et un entrepôt de 23 000 mètres carrés.

Les plans prévoient son ouverture totale en juin 2022, mais le centre de conservation pourrait être prêt pour la visite du public dès 2020, année qui marquera le 600e anniversaire de la Cité Interdite, a ajouté M. Shan.

« Avoir une telle institution va améliorer notre service et agrandir notre espace pour présenter nos collections », a-t-il déclaré. Le manque d'espace d'exposition suffisant est un problème persistant pour le musée, qui possède environ 1,86 million de vestiges culturels. La nécessité de créer un environnement sûr et sécurisé pour les artefacts dans les bâtiments anciens signifie que, pour l'heure, seuls 2% des trésors du musée peuvent être exposés simultanément au public.

« Nos collections d'objets volumineux, comme le grand nombre de tapisseries et de palanquins, ont particulièrement besoin d'espaces d'exposition », a souligné M. Shan. « Il est actuellement impossible de les exposer dans la Cité Interdite, mais le nouveau musée offrira de bonnes conditions pour les présenter ».

Le directeur a par ailleurs ajouté que le nouveau musée deviendrait également une plaque tournante pour l'étude de l'horticulture impériale et que les plantes qui y seront cultivées seront ensuite transportées dans la Cité Interdite. « Parfois, il est difficile d'élever des plantes en ville à cause de la chaleur urbaine », a-t-il dit. « Il vaut mieux le faire en banlieue ».

Le nouveau complexe servira également à préserver et à transmettre le savoir-faire en matière de rénovation d’architecture ancienne et d’artisanat traditionnel. Des artisans qualifiés, héritiers du patrimoine culturel immatériel, se joindront à la rénovation de reliques culturelles pour faire revivre les techniques anciennes.

Il existe de nombreuses raisons pour l’emplacement du nouveau musée : « Ce choix est un respect l’histoire », a affirmé M. Shan, qui a rappelé que « A l'époque de l'empire, lorsque la famille impériale avait besoin de plus d'espace pour des palais ou des lieux de villégiature, elle avait tendance à choisir une nouvelle zone dans le nord-ouest de Beijing, comme c'est le cas pour le Palais d'Eté ».

Le nouveau site contient également les vestiges d'un ancien four à porcelaine, qui a été utilisé pour la fabrication de pièces destinées à la cour impériale et deviendra une autre attraction.

La conception du nouveau bâtiment a été choisie parmi cinq propositions finales, en se basant sur le jugement d'érudits et sur les commentaires du public, a dit M. Shan. L'administration du musée s'est opposée à tout projet « non-conformiste » des studios étrangers et a invité les artistes nationaux à soumettre leurs propositions.

Le plan architectural choisi provient d'une équipe dirigée par Zhang Yu, de l'Institut de design architectural de Beijing.

Le rouge et le jaune, deux couleurs souvent utilisées par les membres de la famille impériale dans la Cité Interdite, feront partie du nouveau complexe. La construction écologique et économe en énergie a également été conçue pour correspondre à l'environnement naturel alentour. De même, des infrastructures de soutien telles qu'un accès au métro sont également prévues. M. Shan a également dit s’attendre à ce que la nouvelle succursale du musée reçoive 3 millions de visites annuelles.

De son côté, Wang Ning, maire adjoint, a déclaré que le musée « peut être une plaque tournante pour la communication culturelle transfrontalière et ainsi contribuer à notre objectif de faire de Beijing une ville mondiale ».

china.org

Sites touristiques recommandés

Qui sommes-nous ?|Contact

Copyright @ 2002-2018 www.visitbeijing.com.cn Tous droits réservés