Commission du développement du tourisme de la municipalité de Pékin


Tan Dun, le lauréat de l'Oscar en concert à Beijing

1497490266

Le compositeur et chef d'orchestre chinois Tan Dun, qui a remporté l'Oscar pour la musique originale du film Crouching Tiger, Hidden Dragon, reste un pionnier dans ce domaine.

Originaire de Changsha, le chef-lieu de la province du Hunan (centre de la Chine), Tan Dun a étudié au Conservatoire central de Beijing. Malgré une formation classique, il s'est illustré dans la musique contemporaine avec des sons d'eau, de vent et de papier. Le chef d'orchestre a également transposé le «nyushu», une langue ancienne utilisée principalement par des femmes du Hunan.

Aujourd'hui, Tan Dun collabore avec les musiciens folkloriques de l'Orchestre traditionnel national de Chine, et présentera vendredi à Beijing le Concerto pour violon du Rituel du feu et le Concerto pour violoncelle de Crouching Tiger and Hidden Dragon au National Center for the Performing Arts.

Ses œuvres ont été inspirées de son voyage à Dunhuang, dans la province du Gansu (ouest de la Chine) il y a trois ans, où il a pu admirer les célèbres peintures rupestres.

«De grands orchestres, musiciens et instruments divers se retrouvent dans ces grands tableaux, m'expliquant la richesse et la variété de la musique chinoise il y a des milliers d'années », a confié Tan Dun, dans une volonté de réinterpréter des notes anciennes avec l'aide d'un orchestre moderne pour relier l'actuel au passé.Pour la violoniste norvégienne Eldbjorg Hemsing, qui se produira dans le Concerto pour violons du Rituel du feu : «La vision de Tan Dun n'est pas de présenter la Chine au monde, mais d'introduire le monde en Chine.»

La présence d'un violon classique dans un orchestre d'instruments chinois traditionnels est une première, a-t-elle souligné. «Ce sera un événement vraiment très spécial.»

Le Rituel du feu, pièce créée à Beijing en 1997, est l'un des concertos de Tan Dun conçu pour le huqin, un instrument à deux cordes.

Selon le compositeur, Hemsing jouera du violon d'une manière identique à erhu (instrument traditionnel) et au guqin (cithare chinoise). Les membres de l'orchestre seront organisés à travers la scène et le public sera assis de la manière que lors des représentations royales à l'époque de la dynastie Tang (618-907).

«L'orchestre symphonique se développe avec l'inclusion de nouveaux instruments. Je pense notamment que le téléphone portable pourrait être une façon merveilleuse pour évoquer notre vie d'aujourd'hui», a noté Tan Dun.

L'Internet Symphony Eroica propose des vidéos de près de 3 000 musiciens provenant de plus de 70 pays. Tan Dun a répété avec des musiciens en ligne à travers le monde. Le projet a été présenté au Carnegie Hall en 2009.

人民网

La Fête culturelle 2017 du Tourisme écologique du district de Fangshan

TOP

Tianjin va construire une zone franche commerciale consacrée au cinéma

 

Qui sommes-nous ? | Contact

Copyright2002-2017 www.visitbeijing.com.cn Tous droits réservés