Commission du développement du tourisme de la municipalité de Pékin


La Cité Interdite pourrait bientôt ne plus vendre que des billets en ligne

1494233685

Le Musée du Palais de Beijing -la célèbre Cité Interdite- le musée le plus visité du monde chaque année, envisage d'arrêter de vendre des billets papier à ses guichets, une décision qui pourrait être appliquée plus tard cette année.

Selon Shan Jixiang, directeur du musée, un système basé sur Internet sera mis en place pour mieux coordonner le nombre de visiteurs aux différentes heures de la journée.

Le lancement du nouveau plan est provisoirement prévu pour un « moment approprié après la fin octobre », mais, selon M. Shan, la décision finale dépend toujours de savoir si les conditions le permettent. À partir de juillet néanmoins, le musée diminuera progressivement le pourcentage de billets disponibles dans les guichets physiques.

Le Musée du Palais a ouvert son système de tickets en ligne en 2011, et ses statistiques montrent que près de la moitié des billets sont désormais vendus par Internet. Le nombre de billets vendus aux guichets au premier trimestre 2017 a diminué d'environ 10% par rapport à la même période de l'année précédente.

« Comme la reconnaissance publique des billets en ligne a continué à augmenter ces dernières années, il existe une base pour notre plan », a souligné M. Shan.

Le Musée du Palais, ancien palais des empereurs de de Chine de 1420 à 1911 et également connu sous le nom de Cité Interdite, a reçu plus de 16 millions de visiteurs en 2016.

En raison des problèmes de sécurité causés par la surfréquentation, le musée a fixé un contingent quotidien maximal de 80 000 visiteurs en 2015.

Selon M. Shan, le changement envisagé est une autre façon de gérer les foules. Le système actuel de réservation en ligne permet aux visiteurs d'acheter des billets uniquement pour les jours suivants, mais, a-t-il précisé, les visiteurs pourront acheter des billets pour le même jour pendant la saison morte, soit de novembre à mars.

M. Shan a également précisé que le musée travaillera avec des plates-formes de réservation en ligne et des applications mobiles, ainsi qu'avec des canaux de paiement numérique comme Alipay et WeChat Wallet. « Pour les personnes qui ne connaissent pas les paiements en ligne, nous laisserons quelques fenêtres de guichets ouvertes pour les aider », a-t-il ajouté.

Par ailleurs, a-t-il encore souligné, le système de paiement en ligne aura des versions en anglais et dans d'autres langues pour aider les visiteurs étrangers.

Néanmoins, ce changement ne fait pas l'unanimité.

« C'est injuste parce que les Chinois ne sont pas tous internautes », a ainsi déclaré Mo Yao, 29 ans, employée de bureau à Hangzhou, capitale de la province du Zhejiang, qui a récemment visité le Musée du Palais. Elle a dit que, quant à elle, ses achats dépendaient fortement des paiements en ligne, mais que, « Au moins, certains billets devraient être réservés à ceux qui préfèrent un mode d'achat traditionnel ».

« Et si des gens viennent à Beijing et ont soudainement envie d'admirer les splendeurs de la Cité Interdite, que ressentiront-ils s'ils se voient refuser l'entrée ? », a-t-elle ajouté.

Une réponse donnée par le Musée du Palais est que « le personnel expliquera patiemment la nouvelle politique à ceux qui ne la connaissent pas ».

Pan Shouyong, professeur de muséologie à l'Université Minzu de Chine, estime quant à lui qu'il est prématuré d'établir pareille politique. Son équipe a naguère mené des recherches montrant qu'environ 80% des personnes qui allaient au Musée du Palais étaient des gens qui le visitaient pour la première fois.

Il a également souligné que, bien que certains homologues étrangers de la Cité Interdite, comme le Musée du Louvre, disposent également de systèmes de vente de tickets en ligne, aucun n'utilise pour autant ce système comme moyen exclusif de vendre des billets.

« Si les billets papier ne sont plus imprimés, c'est une bonne chose, mais les études actuelles ne valident pas un tel plan entièrement basé sur des réservations en ligne », a conclu M. Pan.

中国网

La Fête culturelle 2017 du Tourisme écologique du district de Fangshan

TOP

Lusheng, un instrument de musique chinois à vent à anche libre

 

Qui sommes-nous ? | Contact

Copyright2002-2017 www.visitbeijing.com.cn Tous droits réservés