Site Web à but non lucratif supervisé par le Bureau municipal de la Culture et du Tourisme de Beijing

En Chine, une « revanche de la consommation » pour la semaine d’or

1602311389

Le secteur touristique de la Chine a enregistré une forte reprise au cours de la semaine d’or, malgré les mesures rigoureuses de prévention du Covid-19 au niveau national comme les restrictions sur les rassemblements et les réservations obligatoires, envoyant un signal clair que l’économie chinoise se rétablit rapidement de la pandémie mondiale, avec des estimations de croissance du PIB à 6 % sur le 3e trimestre.

Au cours des vacances combinées de huit jours pour la fête nationale et la fête de la mi-automne, qui se sont déroulées du 1er au 8 octobre, la Chine a enregistré 637 millions de touristes domestiques, générant 467 milliards de yuans (59 milliards d’euros), selon les données du ministère de la Culture et du tourisme.

Les destinations privilégiées par les touristes comme Beijing et la province centrale de Hubei ont accueilli des foules nombreuses sur leurs divers sites touristiques. Du 1er au 7 octobre, le nombre de touristes visitant les principaux sites touristiques à Beijing a enregistré une reprise de 99,7 % en glissement annuel et les revenus ont augmenté de 63,1 %, reflétant la tendance de la mise à niveau de la consommation, indiquent les données locales.

Au cours de ces vacances, le Hubei — la province la plus touchée par l’épidémie — a accueilli 52,28 millions de voyages, qui ont généré 34,8 milliards de yuans de revenus, soit une reprise respective de 82,74 % et 72,26 % en glissement annuel, note le People’s Daily.

Jeudi, l’opérateur du réseau ferroviaire national a fait savoir qu’il attendait 13 millions de passagers sur le dernier jour des vacances. Il s’agit du 8e jour consécutif au cours duquel le volume de passagers ferroviaires a dépassé les 10 millions.

La reprise robuste du secteur du tourisme domestique a fortement stimulé la consommation. D’après les données du ministère du Commerce, les principales entreprises de vente au détail et de restauration à travers le pays ont enregistré 1600 milliards de yuans en revenus combinés au cours de ces vacances, avec des revenus journaliers en hausse de 4,9 % en glissement annuel.

Entre le 1er et le 7 octobre, le Box-office de la partie continentale de la Chine a enregistré 3,69 milliards de yuans de recettes, les deuxièmes les plus importantes de son histoire.

Une reprise économique forte

Les données envoient un signal clair que la consommation domestique, qui a été limitée par l’épidémie de coronavirus, s’est désormais pleinement libérée. L’économie chinoise a fait preuve de résilience et se rétablit rapidement de la pandémie mondiale.

« Cette "revanche" de la consommation reflète la reprise quasi-complète de l’économie chinoise [par rapport aux effets] de la pandémie mondiale », explique Yu Miaojie, le doyen adjoint de la Faculté nationale de développement de l’Université de Beijing. Selon lui, le taux de croissance du PIB du pays pourrait atteindre les 6 % au 3e et 4e trimestre de 2020, avec une prévision de croissance annuelle autour de 2,5 %.

Hua Changchun, économiste en chef à la Guotai Junan Securities, estime que la consommation va devenir le principal moteur de la reprise économique chinoise au 4e trimestre 2020 et au 1er semestre 2021 : « Avec le passage d’une croissance économique principalement tirée par les investissements menés par le gouvernement dans les infrastructures à une consommation orientée sur le marché, ce nouveau mode aidera l’économie chinoise avec un développement durable et de haute qualité. »

Malgré les chocs provoqués par le Covid-19 au 1er semestre, le marché de la consommation chinoise s’est amélioré de façon constante. Au mois d’août, le total des ventes au détail au niveau national a augmenté de 0,5 % en glissement annuel, retrouvant le chemin de l’expansion pour la première fois cette année, indiquent les données du Bureau national des statistiques.

« Le PIB par habitant en Chine a dépassé les 10 000 dollars pour la première fois depuis 2019. Le niveau de revenus moyens à supérieurs signifie que la consommation va graduellement être mise à niveau, ce qui laisse présager des perspectives prometteuses pour la croissance », souligne Cong Yi, un professeur de l’Université de Finance et d’économie de Tianjin.

Tirant parti de forces du marché prédominantes et impossibles à ignorer, la Chine s’est efforcée de renforcer son économie domestique, qualifiée de « circulation interne » pour pleinement réaliser son potentiel considérable de consommation.

D’après Yu Miaojie, la Chine devrait être la seule économie majeure à enregistrer une

croissance économique positive, continuant à servir de locomotive pour l’économie mondiale et contribuant à la reprise des régions et des pays voisins, ainsi qu’à celle de ses principaux partenaires commerciaux comme l’ASEAN et l’UE.

Un test majeur

Lors des semaines d’or, les Chinois ont l’habitude des foules sur les sites touristiques. Mais cette année, ces lieux étaient particulièrement bondés. « Je regrette d’être venu, je veux rentrer chez moi ! » est une plaisanterie que l’on pouvait entendre fréquemment sur de nombreux sites touristiques, alors que les visiteurs semblaient avoir sous-estimé l’ampleur de cette vague de touristes et leur enthousiasme.

De nombreux gouvernements locaux « prévoyants », comme la municipalité de Chongqing, ont envoyé un message à la population locale, leur suggérant d’éviter les lieux touristiques, afin de laisser plus d’espace pour les voyageurs et de ne pas engendrer plus de congestion.

Cependant, de nombreux internautes ont fait savoir qu’ils se sentaient heureux, malgré cette foule effervescente. Sur Sina Weibo, le « Twitter chinois », un grand nombre d’entre eux ont posté des images d’eux coincés sur le chemin du retour ou en ville, pour lesquelles les commentaires les plus partagés étaient : « Nous devrions nous en réjouir ! Pour de nombreux autres pays, les embouteillages sont probablement un bonheur qu’ils aimeraient avoir, mais ne peuvent pas pour le moment. »

De nombreuses personnes ont décrit leurs vacances pour la fête nationale comme une « fête du Printemps tardive », qui leur a permis de se réunir avec leurs familles et de compenser les regrets engendrés par la crise du Covid-19. Certains ont partagé des photos de leurs repas et de leur environnement, indiquant que la foule les rendait plus confiants dans la capacité de leur pays à protéger la population et la gouvernance face à la crise.

« A l’heure actuelle, la Chine est le seul pays au monde qui a "deux confiances" : le pays est confiant dans le fait que les foules de touristes ne vont pas engendrer de résurgences de l’épidémie et la population est confiante dans le fait qu’elle ne sera pas infectée par le coronavirus, même si elle se rend dans les destinations les plus bondées », explique un article largement diffusé sur Internet.

Les foules enregistrées au cours de ces vacances ont également été un choc pour les médias occidentaux, avec de nombreux journaux grand public s’émerveillant de scènes « qui auraient été inimaginables il y a seulement quelques mois ». Un article publié par le New York Times note que la population chinoise « fait tout ce que les populations dans de nombreux autres pays peuvent seulement rêver de faire » et ces premiers signaux confirment que la Chine est revenue à une situation de

quasi-normalité à une vitesse remarquable. Bloomberg a publié un article intitulé « Un demi-milliard de voyageurs montrent que l’économie chinoise à surmonter le Covid ».

De nombreux internautes étrangers ont fait l’éloge de la capacité de gouvernance de la Chine et de sa réactivité face aux besoins de sa population pour éradiquer le virus. Sur Twitter, certains ont affirmé que « le respect de la science, le port du masque et le lavage fréquent des mains » étaient « le fondement du miracle chinois », ajoutant : « Un milliard de Chinois peuvent le faire, pourquoi pas vous ? »

china.org

Sites touristiques recommandés

Qui sommes-nous ?|Contact

Copyright @ 2002-2020 www.visitbeijing.com.cn Tous droits réservés