Site Web à but non lucratif supervisé par le Bureau municipal de la Culture et du Tourisme de Beijing

Comment le fret ferroviaire express accélère la coopération Chine-Union européenne en période de pandémie

1593397679

Depuis le début de l'épidémie de COVID-19, les trains de marchandises ont joué un rôle crucial dans le soutien à la lutte contre la maladie en Europe en ouvrant des « passages verts » pour le transport de fournitures et de matières premières importantes. Au-delà des contributions à la mise en œuvre des actions anti-pandémie, la connexion ferroviaire entre la Chine et l'Europe, depuis le rétablissement de son fonctionnement régulier, a également donné un élan à la reprise économique sur le continent eurasiatique toujours aux prises avec la pandémie en stabilisant le commerce et les chaînes d'approvisionnement. C'est ainsi qu'au milieu des efforts visant à élargir les intérêts communs dans la coopération Chine-Union européenne, le service de transport ferroviaire Chine-Europe, qui a été lancé en 2011, devrait largement jouer un rôle de plus en plus important dans l'ère post-pandémie.

Au départ de Nanchang, la capitale de la province du Jiangxi (est de la Chine), un train de marchandises chargé de matériel médical contre le COVID-19 est arrivé le 23 juin matin à Paris, reflétant de manière éclatante la coopération pragmatique soutenue contre la pandémie entre la Chine et l'Europe. Parmi de nombreuses opérations express Chine-Europe pour le transport de fournitures médicales indispensables depuis l'émergence de l'épidémie de COVID-19, ce train a parcouru 11 920 km en traversant sept pays avant de livrer quelque 20 millions de masques et gants chirurgicaux, de sacs hydrosolubles, de distributeurs de gel sans contact et d'autres ressources, qui ont marqué le premier transport ferroviaire dédié de matériaux de protection directement de la Chine vers la France en pleine pandémie.

Dans le même temps, deux autres trains de marchandises Chine-Europe transportant des fournitures de lutte contre le coronavirus sont en route vers Duisbourg, en Allemagne, et Madrid, en Espagne, qui devraient respectivement arriver samedi et lundi.

Un « passage vert anti-pandémie »

Depuis le début de l'épidémie de COVID-19, les trains de marchandises ont joué un rôle crucial dans le soutien de la lutte anti-épidémie de l'Europe en ouvrant des « passages verts » pour le transport d'approvisionnements et matières premières importants. De janvier à mai, un total de 12 524 tonnes de matériel de lutte contre l'épidémie ont ainsi été expédiées de Chine vers les pays européens par train.

Lyazid Benhami, vice-président de l'Association parisienne de l'amitié franco-chinoise, a été ravi d'assister à l'arrivée du « train médical » en provenance de Chine. « En cette période de crise sanitaire, nous sommes heureux de constater que cet important volume de matériel transporté (en France), dont 20 millions de masques chirurgicaux et équipements de protection, est en mesure de répondre à la demande et aux besoins des consommateurs et du marché », a-t-il déclaré.

Selon Yao Hongzhi, directeur général de l'agence COSCO Shipping (France), le bon fonctionnement de ce train d'approvisionnement en matériel de lutte contre le virus a prouvé la faisabilité, la ponctualité et la sécurité de ce corridor terrestre à des coûts de livraison inférieurs à ceux du fret aérien, mais en moins de temps et avec plus de flexibilité que le fret maritime. « Dans le contexte de la coopération internationale actuelle contre la pandémie, les trains de marchandises Chine-Europe ont pleinement démontré leurs avantages dans le transport de matériel médical », a-t-il ajouté.

Transportant 35 conteneurs de matériaux de contrôle et de prévention contre le COVID-19, tous fabriqués dans la province du Hubei (centre de la Chine), un train de marchandises en provenance de Wuhan, la capitale provinciale, devrait arriver samedi dans la ville de Duisbourg, dans l'ouest de l'Allemagne, un centre logistique au centre l'Europe, avant de poursuivre vers Hambourg.

« Le mode de transport d'origine était le transport de conteneurs vers l'Europe, mais les produits doivent maintenant être livrés dès que possible », a déclaré Gao Zandong, directeur général adjoint de COSCO Shipping Lines (Wuhan), notant que seulement un peu plus de 10 jours étaient nécessaires pour transporter le matériel médical indispensable du Hubei en Allemagne.

Le 29 juin, Madrid accueillera également un train de marchandises en provenance de la ville d'Yiwu, dans la province du Zhejiang (est de la Chine), transportant 86 EVP avec environ 257 tonnes de marchandises, dont 25,05 millions de masques faciaux et 400 000 combinaisons de protection.

Carlos Santana, qui est responsable de l'entreprise qui exploite la ligne Yiwu-Madrid en Espagne, a déclaré à Xinhua que le transport ferroviaire s'est avéré être un moyen fiable d'importer du matériel sanitaire de Chine en pleine pandémie. L'ambassadeur de Chine en Espagne Wu Haitao a de son côté souligné que l'express Yiwu-Madrid avec du matériel médical est une preuve vivante de la coopération internationale anti-coronavirus.

Des bénéfices économiques

Au-delà des contributions à la mise en œuvre des actions contre la pandémie, la connexion ferroviaire entre la Chine et l'Europe, depuis le rétablissement de son fonctionnement régulier, a également donné un élan à la reprise économique sur le continent eurasien alors que la pandémie fait toujours rage, en stabilisant le commerce et les chaînes d'approvisionnement.

Selon le China State Railway Group, de janvier à mai, le nombre et les expéditions de trains de marchandises Chine-Europe ont augmenté respectivement de 28% et 32% d'une année sur l'autre. En particulier, les trains de marchandises ont établi un nouveau record de 1 033 voyages en mai, en hausse de 43% sur un an, transportant un record de 93 000 EVP.

Les trains de marchandises Chine-Europe, a noté Benhami, ouvrent une opportunité pour stimuler le commerce entre la France et la Chine, ajoutant que « l'approche "gagnant-gagnant" est très réelle pour tout le monde, y compris l'environnement, les entreprises et les consommateurs ».

Selon Xulio Rios, directeur de l'Observatoire de la politique chinoise en Espagne, la connexion ferroviaire entre Yiwu et Madrid offre un itinéraire important pour le trafic de marchandises, du matériel médical aux articles pour un usage quotidien pendant la crise du COVID-19 en cours.

M. Santana a quant à lui souligné que le transport ferroviaire en provenance d'Asie continue de passer du transport de marchandises de petite taille à faible coût à la livraison de marchandises à valeur ajoutée, car la Chine exporte des marchandises à valeur ajoutée en plus grande quantité, telles que des montres, des appareils Bluetooth, des pièces automobiles, produits électriques, etc. Dans le sens inverse, a-t-il ajouté, des biens de consommation haut de gamme comme l'huile d'olive extra vierge, le vin et le jambon cru en provenance d'Espagne sont également acheminés en Chine par chemin de fer, avec des avantages évidents de rapidité, d'écologie et de rentabilité.

Laszlo Mosoczi, secrétaire d'État chargé de la politique des transports au ministère hongrois de l'Innovation et de la Technologie, a déclaré que « en tant que pays de transit, la Hongrie bénéficie du trafic de marchandises de l'Asie vers l'Europe, et la Hongrie peut devenir le centre logistique de la région ».

Promouvoir les relations sino-européennes dans l'ère post-pandémie

La Chine est prête à s'associer à l'Europe pour promouvoir des relations plus stables et plus matures dans l'ère post-pandémie et hisser les relations bilatérales à un nouveau niveau, a déclaré le 22 juin dernier le président chinois Xi Jinping lors d'une réunion par liaison vidéo avec les dirigeants de l'Union européenne.

« Nos deux principales économies devraient jouer le rôle de moteurs doubles de l'économie mondiale, stimuler la reprise de l'économie mondiale, soutenir conjointement une reprise scientifique et ordonnée du travail et de la production, renforcer la coordination des politiques macroéconomiques et maintenir des chaînes industrielles et d'approvisionnement mondiales stables et harmonieuses », a noté Xi Jinping.

Au milieu des efforts visant à élargir les intérêts communs dans la coopération Chine-Union européenne, le service de transport ferroviaire Chine-Europe, qui a été lancé en 2011, devrait largement jouer un rôle de plus en plus important dans l'ère post-pandémie.

Selon M. Rios, les trains de marchandises qui relient la Chine et l'Europe sont devenus un symbole d'avantages mutuels. « Si nous nous référons à l'initiative "la Ceinture et la Route" en cours, nous remarquons que la route terrestre apporte de l'espoir aux entreprises françaises et chinoises », a commenté M. Benhami, notant que l'initiative apporte de nouvelles opportunités de développement économique.

M. Wu estime pour sa part que la ligne Yiwu-Madrid peut jouer un rôle important dans le commerce électronique transfrontalier entre la Chine et l'Espagne, soulignant que les gouvernements locaux et les entreprises en Espagne ont montré une attitude positive envers le renforcement de la coopération sur la ligne de fret « Yixin'ou » (Yiwu-Xinjiang-Europe) en augmentant les exportations vers la Chine d'une manière plus pratique.

« Nous souhaitons proposer aux entreprises françaises et chinoises des solutions ferroviaires ponctuelles », a déclaré Xavier Wanderpepen, responsable des activités de fret ferroviaire Chine-Europe chez Forwardis, filiale de SNCF Logistique, ajoutant « Et nous souhaitons travailler avec la Chine sur le développement de wagons de marchandises à écartement variable capables de s'adapter à la situation en Europe occidentale, en Russie et en Chine. Dans quelques années, nous pourrons relier la Chine et l'Europe en 10 jours ».

e Quotidien du Peuple en ligne

Sites touristiques recommandés

Qui sommes-nous ?|Contact

Copyright @ 2002-2020 www.visitbeijing.com.cn Tous droits réservés