Commission du développement du tourisme de la municipalité de Pékin


Un nouveau départ

1485834908

Le 19 juin 1981,Shen Xingda et moi avions commencé notre voyage à vélo le long du Grand Canal.Le 17 janvier 1983, notre périple s'était terminé à Hangzhou.

À la fin duvoyage, nous nous étions promis d'en faire un nouveau dix ans plus tard. 35 ansont passés ; Shen Xingda a 79 ans et moi, 68 ans, et nous n'avions pas eul'occasion de réaliser notre rêve de relonger le Grand Canal à vélo. Au débutdu printemps de cette année, repensant à notre rêve, je me suis lancé seul surla route.

Le canal Tonghui

Le 28 février, enpartant de la résidence du prince Gong, près de l'ancien quai de déchargementdes céréales sur le canal, j'ai pédalé jusqu'à l'arrondissement Tongzhou(autrefois le district de Tongxian), à 35 km à l'est du centre de Beijing.

Le canal Tonghuifut creusé sous les Yuan (1271-1368) et reliait le Canal de transport du Nordet la ville de Beijing. Le transport des céréales par voie fluviale et maritimeest un système important dans l'histoire chinoise. À la fin de la dynastie desQing (1644-1911), le transport par voie ferroviaire et par voie maritime aremplacé les canaux. Le canal Tonghui est devenu une voie d'évacuation des eauxusées.

Sur ce canal quiborde aujourd'hui le troisième périphérique est de Beijing se trouve l'écluseQingfeng, l'une des 24 écluses majeures du Grand Canal. Il y a 35 ans, lorsqueje suis passé pour la première fois par le canal, l'ancien emplacement étaitencore marqué. Au bord du canal se trouvait le village de Qingfeng. Sous ladynastie des Ming (1368-1644), à l'occasion des fêtes, des danses du lionétaient organisées au bord du canal ou sur les bateaux. L'endroit a connu denombreux changements. Le marqueur de l'ancienne écluse a été placé dans unmusée. Sur les bords du canal, un parc a été construit ; le village a disparuet les villageois ont déménagé. Les costumes de danse du lion sont préservésdans le Hall de la culture de l'arrondissement Chaoyang. Cela est selon moifort dommage.

Après avoirparcouru 15 km, je suis arrivé à Gaobeidian. En 1981, quand nous sommes passéspar là, le canal Tonghui transformé en voie de déversement était malodorant.Son eau était noire. À présent, le canal est large et l'eau est limpide. Deuxraisons expliquent ce changement. Tong-hui ne sert plus de canal d'évacuationdes eaux usées ; une usine de traitement des eaux usées a été construite àGaobeidian.

Au point dedépart du Grand Canal a été construit un parc. C'est un lieu de détente pourles locaux. Le stûpa, emblème de l'arrivée à Beijing, paraît plus petit parrapport aux bâtiments neufs. Cependant, l'arrondissement Tongzhou deviendrabientôt le centre administratif secondaire de Beijing. De nouvellesconstructions emblématiques apparaîtront très vite.

À la tombée de lanuit, je suis entré dans le célèbre restaurant Xiaolou de Tongzhou. Il y a icil'une des trois spécialités locales, le poisson-chat. Il y a 35 ans, nousn'avions pas dégusté ce plat délicieux, mais aujourd'hui, je décide de lecommander. Le patron du restaurant, M. Bai, m'explique que ce plat est apparuavant 1900. Le restaurant est devenu réputé pour sa méthode de préparation raffinée.« À l'époque, les poissons-chats nageaient dans le canal, leur chair était plusfine que celle des poissons élevés aujourd'hui dans les étangs ! » En effet, cedélice passé ne fait plus son retour.

Les siteshistoriques de Zhangjiawan

Zhangjiawan, à 20km de l'arrondissement Tongzhou, fut un important quai du Grand Canal et uncentre du transport fluvial et terrestre pour rejoindre Beijing. Sous lesdynasties féodales, les candidats aux examens impériaux débarquaient ici etempruntaient les routes terrestres pour entrer dans la ville. Il y a ici unendroit appelé Guangou, où ils étaient hébergés.

Lorsque je suisarrivé à Zhangjiawan, je me suis arrêté spécialement pour chercher Guangou,mais malheureusement, j'avais peu de temps et je ne l'ai pas trouvé. Je suisretourné à l'enceinte ancienne et au pont Tongyun datant de plus de 400 ans. Laporte de l'enceinte vient d'être restaurée, seuls les murs sont vieux. Lesdalles qui couvrent le pont sont cahoteuses et semblent avoir connu toutes lesvicissitudes du temps. Un homme âgé s'y promène. En discutant, j'apprends qu'ilest venu visiter les sites historiques.

Une communautéhui vit ici. Il y a une mosquée datant de plus de 700 ans. Sa construction estliée à la prospérité d'antan du Grand Canal. Sous les Ming, de nombreuxmusulmans venant du Sud ont emprunté le Grand Canal pour s'installer ici, etont construit cette mosquée.

Dans les années1960, ce lieu a été converti en lieu de travail et en école. En 1981, lorsqueje suis venu pour la première fois, les musulmans de Zhang-jiawan priaient chezeux. En 1998, la mosquée a rouvert ses portes. Comme je suis arrivé unedemi-heure trop tard, j'ai raté la cérémonie religieuse.

今日中国

Tencent honore les jeunes créateurs sur les thèmes de la Cité Interdite

TOP

Le tombeau de Yong, le plus mystérieux des tombeaux des Ming

 

Qui sommes-nous ? | Contact

Copyright2002-2017 www.visitbeijing.com.cn Tous droits réservés