La légende de Jiang Taigong à la pêche

1456156800

Le dernier souverain de la dynastie Shang (16ème - 11ème siècle avant JC) était un souverain tyrannique et débauché qui passait ses journées à faire la fête avec sa concubine favorite Daji. Il exécutait ou punissait impitoyablement les fonctionnaires intègres et tous ceux qui s’opposaient à lui.

Jiang Shang avait servi le roi Shang et était venu à le haïr de tout son cœur. Il était un expert dans les affaires militaires et espérait un jour que quelqu'un l’appellerait pour aider à renverser le roi. Il attendit et attendit jusqu'à ce qu'il soit âgé de 80 ans et pêchait tranquillement dans un affluent de la rivière Weihe (près de Xi'an d'aujourd'hui) en utilisant un hameçon sans ardillon ou crochet, sur la théorie que les poissons ne venaient à lui de leur propre gré que quand ils étaient prêts.

Le roi Wen de l'Etat de Zhou, (Shaanxi central), a trouvé Jiang Shang en train de pêcher. Le roi Wen, suivant les conseils de son père et grand-père avant lui, était à la recherche de personnes talentueuses. En fait, son grand-père, le grand-duc de Zhou, lui avait dit qu’un sage apparaîtrait pour l’aider à éliminer l'état de Zhou.

Quand le roi Wen vit Jiang Shang, il estima qu'il était un vieil homme hors du commun et commença à converser avec lui. Il découvrit que ce pêcheur aux cheveux blancs était en fait un penseur politique astucieux et un stratège militaire. Il sentit que cet homme était celui dont son grand-père attendait. Il emmena Jiang Shang à la cour et le nomma premier ministre et lui donna le titre Jiang Taigongwang (espoir du duc de Zhou). Ce qui a été ensuite simplifié en Jiang Taigong.

Un compte rendu de la vie de Jiang Taigong écrit longtemps après son temps, dit qu’il jugeait qu'un pays ne pouvait devenir puissant que lorsque la population prospérait. Si les fonctionnaires s’enrichissaient pendant que les gens restaient pauvres, il ne durerait pas longtemps. Le principe majeur dans la gérance d'un pays devait être l'amour du peuple et la réduction des impôts et du travail. En suivant ces idées, le roi Wen fit rapidement prospérer l'Etat de Zhou.

Après la mort du roi Wen, son fils, le roi Wu, décida d'envoyer des troupes pour renverser le roi de Shang. Mais Jiang Taigong l'arrêta en disant : « Bien que je pêchais au Panxi, j’ai découvert une vérité: si vous voulez réussir, vous devez être patient. Il faut attendre l'occasion appropriée pour éliminer le roi de Shang ». Bientôt, on rapporta que les habitants de Shang étaient tellement opprimés que personne n’osait parler. Le roi Wu et Jiang Taigong décidèrent que ce fut le temps d'attaquer car les gens avaient perdu la foi dans la règle. Une bataille sanglante s’est déroulée à Muye (35 kilomètres de la capitale Shang Yin, maintenant Anyang dans la province du Henan).

Jiang Taigong prit la tête des troupes, fit battre des tambours, puis avec 100 de ses hommes, il appela les troupes de Shang au sud-ouest. Les troupes du roi Wu encerclèrent la capitale. Le roi de Shang avait envoyé des esclaves peu formés pour se battre. Cela, plus le fait que beaucoup se soient rendus ou révoltés, le Zhou finit par prendre la capitale.

Le roi de Shang mit le feu à son palais et y périt et le roi Wu et ses successeurs comme la dynastie Zhou s’établit sur l'ensemble de la Chine. Quant à Daji, une version dit qu'elle a été capturée et exécutée, une autre version dit qu'elle s’est suicidée. Jiang Taigong a été nommé duc de l'État de Qi (la province de Shandong d'aujourd'hui) et a amélioré des communications et l'exploitation des ressources halieutiques et de sel des lieux.

Source: traditions.cultural-china.com

北京旅游网


À VOIR AUSSI