Site Web à but non lucratif supervisé par le Bureau municipal de la Culture et du Tourisme de Beijing

L’axe central de la ville, l'épine dorsale de Pékin

1407686400

Chaque fois que la structure de la ville de Beijing est mentionnée, son axe central emblématique vient immédiatement à l'esprit. Cet axe central imaginaire, d'une longueur de 7,8 km, est l'axe central le plus long et le mieux préservé au monde.

Du sud, depuis la porte nord de Yongdingmen à la tour du tambour, la quasi-totalité de ces sites importants défilent sur l'axe central de Beijing.

Il traverse la porte Zhengyangmen (populairement connue comme Qianmen), la porte Tiananmen, la porte Duanmen, la porte Wumen (l’entrée sud de la Cité Interdite).

De la porte Wumen, il continue vers le nord à travers la Cité Interdite jusqu'à atteindre la porte nord de Shenwumen. Il passe ensuite à travers le pavillon de la longévité au sommet de la colline de la belle vue (Jingshan) et se termine aux tours du tambour et de la cloche.

Dans les temps anciens, l'axe central, qui était populairement connu comme la " veine de dragon ", a été considéré comme une voie royale.

Selon la tradition chinoise, l'axe central est une ligne fixe. La pensée traditionnelle considère que l'axe nord-sud coïncide avec le méridien de la Terre.

Un certain nombre de grands édifices royaux ont été construits le long de l'axe de la Cité Interdite au centre.

Les empereurs de la Chine antique croyaient qu'ils étaient le centre du monde, de sorte que tous leurs palais devaient y être construits.

Cet axe central divise la ville en deux moitiés approximatives, dont chacune a été construite à l'époque des Ming avec des paires symétriques de portes.

Bien que les portes ont été démolies pour faire place à des routes modernes, leurs noms sont encore utilisés pour désigner les districts de la ville, par exemple Dongzhimen et Xizhimen, Fuchengmen et Chaoyangmen, Xuanwumen et Chongwenmen.

Il est curieux de constater que l'axe central passant par la place Tiananmen se trouve à environ 200 mètres à l'est du véritable axe de symétrie calculé à partir de la distance entre les murs de la ville.

La plupart des portes, le long de l'axe central, sont bien conservées, à l'exception des portes Dianmen et Yongdingmen qui ont été démolies pour faire place à des projets routiers dans le milieu des années 1950.

Cependant, la porte de Yongdingmen a retrouvé sa splendeur d'antan après avoir été reconstruite en 2004.

Maintenant, la porte Dianmen Gate est la seule partie de l'épine dorsale qui doit encore être restauré.

La porte Dianmen a été construite en 1420. C’est la porte nord de la ville impériale (une zone particulière autour de la Cité interdite où les gens ordinaires n'étaient pas autorisés à entrer) du vieux Pékin, tandis que la place Tiananmen est la porte sud. Les noms de ces deux portes en chinois symbolisent la paix du ciel et de la terre.

Le gouvernement de Pékin se prépare à présenter une demande de statut de patrimoine culturel mondial pour l'axe central de Beijing. Dans le cadre de cet effort, la porte Dianmen sera restaurée.

北京旅游网

Sites touristiques recommandés

Qui sommes-nous ?|Contact

Copyright @ 2002-2019 www.visitbeijing.com.cn Tous droits réservés