Xiangshan : la colline parfumée défie les saisons

1343232000

Située à une dizaine de kilomètres à l’ouest de Pékin, Xiangshan est l’un des sites les plus fréquentés de Pékin. Accessible à toutes les saisons, il arbore en automne des couleurs qui attirent nombre de touristes.

Son évocation fait rêver. Chaque année, la Colline Parfumée (Xiangshan) attire des millions de Pékinois et de touristes étrangers. Située dans les montagnes surplombant l’ouest de Pékin, cette ancienne réserve de chasse impériale de 160 hectares doit son nom, non pas aux senteurs de sa flore, mais à la forme de deux rochers situés au sommet qui ressemblent, vus d’un certain angle, à un encensoir à trois pieds.

L’automne reste la saison la plus touristique pour se rendre dans ce parc. Il faut voir à cette période de l’année le flot de personnes qui envahit les lieux dans le courant du mois d'octobre et le début de novembre. Et ce dans un seul but : admirer le changement de couleur des arbres lors du « festival des feuilles rouges ». De la même manière que les Chinois aiment photographier les arbres en fleurs au printemps, ce festival est un véritable événement pour les familles. Et d’autant plus compréhensible que Pékin, de part son climat sec, ne peut se permettre de manière générale qu’une certaine variété d’arbres de type conifères.

Après avoir remonté une rue bordée de vendeurs de marrons, de restaurants bon marché et de magasins de souvenirs où des annonces publicitaires passent en boucle sur les haut-parleurs, apparaît enfin l’entrée du parc. Par cette belle journée d’octobre, à 10 heures, la file d’attente au guichet est déjà longue. Mais chacun prend son mal en patience.

Ce n’est qu’une fois la porte du parc passée que l’ascension de la colline peut alors commencer. Les sentiers sont bétonnés et pour certains, bordés de grillages. L’escalade est lente car il faut s’adapter au rythme de chacun : jeunes, séniors, couples et groupes. Les plus nombreux restent les photographes amateurs que l’on reconnaît facilement à leur appareil accroché au poignet, leur sacoche en bandoulière, voire parfois leur trépied sous le bras. Sans gêne, les artistes en herbe s’arrêtent brusquement, sortent du sentier, et cherchent le meilleur angle possible pour immortaliser une précieuse feuille rouge

.

Un cachet unique

Un peu plus haut, sur un banc, trois personnes âgées grignotent des clémentines. « On vient de temps en temps à la Colline Parfumée. En temps normal, il n’y a pas autant de gens mais aujourd’hui, tout le monde est venu voir les feuilles rouges. C’est sans intérêt », critique l’une de ces trois Chinoises. Car on peut dire que les feuilles rouges se font désirer. Beaucoup d’arbres sont encore verts. Chaque point de couleurs automnales est pris d’assaut. On n’hésite pas non plus à faire la queue pour s’y faire prendre en photo à tour de rôle.

Soudain, un vieil homme avisé lance à un groupe de promeneurs que « les feuilles rouges ne se trouvent pas sur le chemin principal mais plus en hauteur » tout en pointant son doigt ridé vers un petit chemin de traverse qui conduit à un autre versant de la montagne. Hésitants, ils se décident finalement à écouter le conseil du sénior malgré l’absence de goudron et de barrières et empruntent le sentier étroit pratiquement déserté qui sillonne jusqu’au sommet.

Une décision qui s’avère judicieuse puisqu’une une fois le versant franchi, les arbres se font plus colorés. Des nuances de couleurs se profilent, du rouge foncé, en passant par l'orange, le jaune, et le tout parsemé de vert. Ces différentes teintes apportent à la colline un cachet unique.

Sur le chemin du retour, un couple d’une quarantaine d’années se repose. Apparemment déçu. « C’est la première fois que nous venons à la Colline parfumée. Nous sommes venus de loin pour admirer les feuilles rouges. On s’attendait à mieux », déplorent-ils. Et d’avouer : « Bon, c’est vrai que nous ne sommes pas allés non plus tout en haut ». Quelques semaines plus tard, les feuilles rouges comme les promeneurs disparaitront. Et le parc pourra alors enfin retrouver sa sérénité.

Informations pratiques :

Parc de la Colline Parfumée Xiangshan (香山公园) :

Ouvert de 6h à 19h d’avril à octobre et de 6h à 18h30 de novembre à mars.

Xiangshan Lu, à environ 10km à l’ouest de Pékin. 香山路.

Entrée : 10RMB, 5RMB (étudiant).

Tél : 010.62.59.11.55 ou 010.62.59.12.64

Comment s’y rendre :

Par bus : lignes n°360, 318, 714, 733, 737, 833 et 904

Par taxi : comptez 30-40RMB de la station Xizhimen sur la ligne de métro n°13.

Texte de David Courbe

北京旅游网


À VOIR AUSSI