Comment un applet et des groupes WeChat fournissent une assistance médicale à travers la Chine

2023-01-18

Un applet et des groupes WeChat ont été créés pour aider les personnes atteintes de COVID-19 à travers la Chine à partager des médicaments contre la fièvre.

L'applet, qui permet aux gens de partager des médicaments contre la COVID-19 a été conçu le mois dernier par le géant de la technologie Tencent. Après avoir accédé à l'applet -la plate-forme d'entraide de combat COVID-19 pour l'intérêt public- sur WeChat, ceux qui ont besoin d'aide peuvent cliquer sur une étiquette indiquant « J'ai besoin de médicaments » et indiquer leurs coordonnées. Les personnes qui ont des médicaments à revendre peuvent cliquer sur « J'ai des médicaments » pour offrir de l'aide.

Cependant, seuls les médicaments en vente libre répertoriés par la Commission nationale de la santé sont autorisés à être partagés entre étrangers.

Par ailleurs, lorsqu'ils ouvrent l'applet, les systèmes GPS ou Beidou permettent aux utilisateurs de voir les messages envoyés par les personnes proches d'eux.

Par exemple, le 26 décembre, un message demandait des médicaments contre la fièvre spécialement conçus pour les femmes enceintes qui n'étaient actuellement pas disponibles dans les magasins. Un autre cherchait des médicaments pour un enfant de 3 mois. Dans le même temps, une personne a demandé des comprimés de réglisse pour traiter un mal de gorge parce qu'elle n'était pas en mesure de prendre rendez-vous avec un médecin local.

Selon une personne non identifiée en charge de l'équipe de service de l'applet citée par le Quotidien du Peuple, depuis que l'applet est entrée en service le 19 décembre, des millions de personnes l'ont visitée. A la date du 23 décembre, les utilisateurs avaient posté plus de 810 000 informations. La personne aurait également indiqué qu'au 23 décembre, les cinq principales villes pour les demandes d'informations étaient Shenzhen, Guangzhou et Dongguan, toutes dans la province du Guangdong (sud de la Chine), Hangzhou, capitale de la province du Zhejiang (est de la Chine) et Shanghai. Les trois articles les plus demandés étaient les antigènes, l'ibuprofène analgésique et l'acétaminophène, un médicament utilisé pour traiter la fièvre et les douleurs légères.

Selon un article du Quotidien du Peuple, pour éviter la thésaurisation, la plateforme oblige en outre les gens à s'inscrire avec leur véritable identité, et la quantité de médicaments partagée est limitée. En outre, l'applet a lancé un canal de plaintes et de signalement pour traiter les violations de ses conditions.

Parallèlement, Tencent a publié un article sur la plateforme intitulé « Comment les gens peuvent utiliser des médicaments pour la COVID-19 à la maison » pour rappeler aux utilisateurs les critères de sécurité des différents médicaments. Il a également suggéré que les gens aillent dans leur hôpital local s'ils présentent des symptômes graves.

peopledaily.com.cn


À VOIR AUSSI