Les rues centenaires incontournables de Beijing

2022-05-07

En tant que capitale de la Chine, Beijing est aussi l'une des anciennes capitales, avec une histoire et une culture profondes. Outre la Cité interdite, la Grande Muraille et d'autres attractions classiques, il y a aussi de nombreuses vieilles rues à Beijing qui valent le détour.

Conseils : Il est recommandé au public d'organiser raisonnablement son voyage et de se conformer strictement aux exigences « limiter, réserver et échelonner » pour les différents parcs, sites touristiques et attractions ; de coopérer avec les centres commerciaux, les supermarchés, les marchés de gros, les établissements de restauration, les hôtels, les auberges rurales, etc. afin de faire un bon travail de mesure de la température et de désinfection. Faites-vous la queue de manière ordonnée et respectez les consignes. Dans les lieux de spectacle, les lieux de divertissement, les stades, les cybercafés, les cinémas, les bibliothèques, les musées, les musées d'art et autres lieux publics couverts, veuillez ne pas vous attrouper. Ne vous rassemblez pas et ne vous regroupez pas pour minimiser le risque d'infection. Veuillez également vérifier si votre destination est ouverte avant de vous déplacer.

1. Yangmeizhu Xiejie

Yangmeizhu Xiejie est l'un des meilleurs hutongs de Beijing, avec sa collection colorée de savoir-faire culturels traditionnels et sa forte atmosphère des anciens hutongs de Beijing.

Yangmeizhu Xiejie est situé au sud-ouest de Qianmen, à environ un demi-kilomètre à l'ouest de la sortie ouest de la rue de Dashilan. Il est de la rue de Meishi à l'est à la rue de Yanshou à l'ouest. Sous la dynastie des Ming, il était appelé « Xiejie », car la rue est en pente du nord-est au sud-ouest, d'où son nom. Dans la « Carte complète de la capitale » de la période de Qianlong, la rue s'appelait autrefois « Yangmei Xiejie », et plus tard, dans la période de Guangxu, elle a été élégamment nommée Yangmeizhu Xiejie.

Yangmeizhu Xiejie est une rue littéraire incontournable dans la partie sud de la ville, avec des boutiques exquises telles que Model Bookstore, Suzuki Canteen, le café indépendant Soloist Coffee Co, et Beijing Postcards, une boutique exquise de design créatif et culturel.

Le hutong étroit est rempli de poèmes passionnés et de lieux lointains, abritant les idées fantaisistes des artisans. Les lianes qui serpentent entre les murs blancs, esquissant les rêves de début d'été de la jeunesse littéraire.

Suivez Yangmeizhu Xiejie jusqu'à l'ouest et vous arriverez à la rue culturelle de Liulichang.

2. La rue culturelle Liulichang

La célèbre rue culturelle Liulichang est située à l'extérieur de la porte de Heping de Beijing. Elle s'étend de Nanbei Liuxiang à l'ouest jusqu'à la rue de Yanshou à l'est, sur une longueur totale d'environ 800 mètres.

Pendant la dynastie des Qing, la plupart des érudits de tout le pays qui venaient à Beijing pour passer les examens impériaux vivaient dans ce quartier, donc il y avait de nombreuses boutiques vendant des trésors littéraires, de l'encre, du papier et de la pierre à encre et divers livres. L'atmosphère culturelle était assez forte.

En semaine, la rue Liulichang est très calme, et lorsque vous vous promenez dans la rue, le parfum de l'encre et du papier se diffuse dans l'air, ce qui en fait un lieu agréable à visiter.

Dans la rue culturelle Liulichang, il est intéressant de visiter les anciennes boutiques célèbres, telles que Yide Ge, Ruicheng Zhai, Guyi Zhai, etc.

Parmi eux, Rongbao Zhai est le plus célèbre. À la fin de la dynastie des Qing, les lettrés et les artistes avaient l'habitude de se réunir ici. La vieille génération de calligraphes et de peintres, comme Yu Youren, Zhang Daqian, Wu Changshuo et Qi Baishi, étaient également des clients réguliers.

Liulichang est considéré comme une fenêtre sur la culture traditionnelle chinoise et a la réputation d'être une « rue de musée en Chine ». Certains chercheurs ont même qualifié les librairies vendant des livres et des revues anciens et les magasins vendant des trésors littéraires de « bibliothèques aux étagères ouvertes » et de « musées gratuits ».

3. Yandai Xiejie

Située au nord-est de Qianhai à Shichahai, Yandai Xiejie est une ancienne rue commerciale. Il part de la rue Di'anmenwai à l'est, va de Hutong de Xiaoshibei à Hutong de Ya'er à l'ouest, de Hutong de Dashibei au nord à nord de Qianhai au sud, avec une pente du nord-est au sud-ouest et une longueur totale de 232 mètres.

Pendant la dynastie des Qing, la rue était un quartier commercial haut de gamme où les gens ordinaires ne s'aventuraient pas. Après la révolution chinoise de 1911, les princes et les nobles qui vivaient dans les environs de Shichahai ont perdu leurs salaires. Ils ont donc vendu leurs antiquités et leurs peintures ici, faisant de la courte et étroite Yangdai Xiejie une scène de prospérité dans un monde en déclin.

Si vous êtes en visite, vous devriez essayer la nourriture et l'artisanat le long de la rue, mais vous devriez également visiter le « Bureau de poste de la dynastie des Qing », qui est connu comme le plus beau bureau de poste central.

En 1896, l'empereur Guangxu a fondé la poste de la dynastie des Qing. Ce n'est qu'à cette époque que les Chinois ont eu leur propre système postal. Si vous êtes un fan de tampons postaux à Beijing, alors ce lieu sera certainement un paradis pour vous.

Si vous marchez d'est en ouest le long de cette rue, vous arriverez au pont de Yinding à Houhai. Par temps clair, vous pouvez vous tenir sur le pont et contempler les collines de l'Ouest, ce qui constitue l'une des célèbres huit vues de Yanjing, « Yinding Guanshan ».

(Traductrice: Hu Binya)

北京旅游网翻译


À VOIR AUSSI