Fête de Zhongyuan

1629763738

Dans la croyance populaire traditionnelle chinoise, le septième mois lunaire est mystérieux et sombre. La porte du monde souterrain est ouverte en grand, et tous les fantômes viennent sur terre depuis le monde souterrain pour rendre visite aux parents et aux descendants ou pour demander un sacrifice. Ils ne reviennent pas avant que la porte ne se referme à la fin du septième mois lunaire. En raison d'un tabou, les gens choisissent rarement le mois de juillet pour les cérémonies de mariage, de déménagement ou d'inauguration. Le point culminant de ce « mois fantôme » est sans aucun doute le 15 juillet, et ce jour est également connu sous le nom de « Fête de Zhongyuan (la fête du fantôme affamé) ».

La fête de Zhongyuan est une fête coloré avec une riche connotation culturelle. Il contient non seulement la croyance religieuse du bouddhisme, mais aussi la culture locale du taoïsme.

Le 15e jour du septième mois lunaire est une importante fête populaire en Chine. Les bouddhistes l'appellent Obon, et les taoïstes la nomment Fête de Zhongyuan (la fête du fantôme affamé). Le mot « Obon » vient de l'histoire des écritures bouddhistes intitulée « Mulian sauva sa mère ». Il s'agit d'une translittération du mot sanskrit « Ulambana », qui signifie sauver un fantôme souffrant en enfer. C'est le jour du pardon des péchés, donc les prêtres taoïstes chantent ce jour-là, en faisant des sacrifices et des fruits pour faire renaître les âmes solitaires et les fantômes sauvages de tous les endroits.

Selon le bouddhisme, la fête de Zhongyuan trouve son origine dans l'histoire de « Mulian sauvant sa mère » . Un homme nommé Mulian ne pouvait pas supporter les souffrances de sa mère en enfer, il a donc fait l'aumône à de nombreux moines pour expier sa mère et l'a finalement libérée. Cette histoire est largement répandue dans le public. L'histoire elle-même est une manifestation de la culture de la piété filiale. Ce qu'elle promeut, c'est la croyance que les parents sont remboursés par leurs enfants et que les bonnes actions sont accomplies dans la vie.

Selon le taoïsme, le 15e jour du septième mois lunaire, Yama ouvre la porte de la mort et envoie un lot de fantômes sauvages errants sur la terre pour profiter des sacrifices. Le dernier jour de juillet, avant que la porte des fantômes ne soit refermée, ces fantômes devaient retourner dans le monde souterrain.

Le but ultime de la fête Obon et du festival Zhongyuan étant de sauver tous les êtres vivants, au fil du temps, la frontière entre les deux s'est progressivement estompée, formant le festival actuel à des fins de piété filiale et de fraternité.

Coutumes

Quelles sont les traditions de la fête de Zhongyuan ? Avec l'essence de « respecter les fantômes avec courtoisie ».

Les traditions de la fête de Zhongyuan tournent toutes autour du thème du « respect des fantômes avec courtoisie », avec des activités rituelles tant au niveau personnel ou familial qu'au niveau organisationnel ou communautaire.

Le culte des ancêtres

La croyance veut que les ancêtres des gens retournent chez eux pour rendre visite à leurs descendants pendant la fête de Zhongyuan, il est donc nécessaire de rendre un culte aux ancêtres pendant cette période. L'activité de culte des ancêtres est une incarnation de l'éthique traditionnelle de respect des ancêtres. C'est aussi le moment où les cultures sont récoltées au début de l'automne. Les gens peuvent donc partager la joie de la récolte avec leurs ancêtres.

Le culte des fantômes

Le Jour du balayage des tombes et la fête de Zhongyuan sont tous deux des occasions d'offrir des sacrifices aux ancêtres, mais ce qui différencie la « Fête des fantômes » du Jour du balayage des tombes, c'est qu'il ne vise pas seulement à soulager les vieux ancêtres, mais aussi à prendre en compte les fantômes solitaires et sauvages. Ainsi, « soulager toutes les âmes ensemble » est la clé du 15 juillet.

Dans certaines régions, il existe une tradition importante appelée « Libérer Yankou ». Les « Yankou » sont les fantômes affamés de l'enfer dans le bouddhisme, et le but de cette activité est de transcender les morts et de nourrir les fantômes sauvages. La « libération de Yankou » a lieu au crépuscule ou en soirée. En général, l'activité dure longtemps, et parfois même jusqu'aux premières heures du matin suivant. Au cours de cette activité, les moines récitent d'abord des sutras et procèdent à des rites religieux, puis les hôtes répandent du riz et de l'eau propre autour d'eux pour nourrir les fantômes.

Dans certaines régions de Chine, les gens offrent de la nourriture et du vin sur le sol ce jour-là, et ils appellent cela « offrir de la nourriture aux fantômes sauvages ». Brûler des vêtements en papier au bord de la route est donc également appelé « offrir des vêtements aux fantômes sauvages ». Certains brûlent également des voitures et des chevaux en papier pour éliminer la colère des morts et leur permettre de retrouver le chemin de l'enfer.

Mettre des lumières de rivière

La coutume de mettre des lumières de rivière dans la fête Zhongyuan(fête des fantômes affamés) aurait évolué à partir de la coutume du festival Shangyuan (fête des lanternes).

Les gens croient que le Shangyuan est le festival des humains, et que le Zhongyuan est le festival des fantômes. On pense que, dans la théorie chinoise du Yin et du Yang, Shangyuan est une fête du Yang, et Zhongyuan du Yin. Les humains indiquent le Yang, tandis que les fantômes indiquent le Yin. La terre est Yang, l'eau est Yin. Ainsi, pendant la fête de Shangyuan, les gens libèrent des lumières sur la terre, mais placent des lumières dans l'eau pendant la fête de Zhongyuan.

Récupérer les hommages

Sur la place utilisée pour libérer les fantômes, une plate-forme de quelques mètres de haut a été installée, et toutes sortes d'hommages y ont été déposés. Dès que le rituel de libération des fantômes était terminé, après que l'hôte en ait donné l'ordre, tout le monde se précipitait sur la plate-forme pour saisir les hommages.

L'origine de « Saisir les hommages » : Parce qu'en juillet, avec l'activité de libération des fantômes, les fantômes se regroupent facilement. Craignant que les fantômes ne s'attardent dans le monde, quelqu'un a inventé cette activité. On dit que les fantômes seraient effrayés et s'enfuiraient, car les gens ont l'air plus féroces que les fantômes lorsqu'ils se précipitent pour arracher le sacrifice.

北京旅游网翻译


À VOIR AUSSI