Site Web à but non lucratif supervisé par le Bureau municipal de la Culture et du Tourisme de Beijing

La Chine veut devenir une puissance innovante

1623287165

De la boussole, de la fabrication du papier, de l'imprimerie et de la poudre à canon - les quatre grandes inventions de la Chine ancienne - au submersible habité Jiaolong, au pont Hong Kong-Zhuhai-Macao et à la sonde martienne Tianwen-1, la Chine a toujours bénéficié de l'esprit créatif et de la vitalité innovante de son peuple.

"L'innovation est l'âme du progrès d'une nation et une source inépuisable de prospérité d'un pays. C'est aussi un élément essentiel du caractère national chinois", a déclaré le président chinois Xi Jinping lors d'une discussion avec un groupe de jeunes d'élite venant de tous horizons le 4 mai 2013.

Il a ajouté que c'était la signification d'un ancien dicton : "Si vous pouvez vous renouveler en un jour, faites-le jour après jour. Alors il y aura forcément un renouvellement quotidien".

Boom de l'innovation

Au cours des dernières années, la Chine a pris des mesures importantes pour renforcer sa capacité d'innovation, ses atouts scientifiques et technologiques tout en s'améliorant régulièrement en termes d'indicateurs majeurs.

En 2020, la Chine se trouve au 14e parmi dans un classement de référence de l'innovation regroupant plus de 100 économies du monde. Elle est la seule économie à revenu intermédiaire incluse dans le top 30 depuis sept ans, selon l'indice publié par l'Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (OMPI) en septembre dernier.

"La Chine s'est imposée comme un leader de l'innovation, avec des classements élevés dans des paramètres importants comme les brevets, les modèles d'utilité, les trademarks, les dessins industriels et les exportations de produits créatifs", selon un communiqué de presse de l'OMPI.

Le financement du gouvernement chinois pour la recherche fondamentale a doublé au cours des cinq dernières années, et est estimé à 6,16 % de ses dépenses totales de recherche et développement en 2020, selon Wang Zhigang, ministre de la Science et de la Technologie.

Le taux de contribution du progrès scientifique et technologique à la croissance économique de la Chine devrait atteindre 60 % en 2020, selon une projection officielle du ministère de la Science et de la Technologie.

Plusieurs réalisations de haute technologie notables ont été réalisées ces dernières années. Avec la sonde Chang'e-5, la Chine a obtenu ses premiers échantillons de la Lune, alors que le premier rover chinois s’est posé sur Mars et a commencé à explorer la planète rouge.

Le pays avance rapidement dans le développement de l’avion de passagers et du train à lévitation magnétique, et les industries liées à l'économie numérique, à la 5G, à l'intelligence artificielle et aux véhicules électriques sont aussi florissantes.

Être un innovateur de premier plan avec autonomie

Selon le 14e plan quinquennal de la Chine (2021-2025) pour le développement économique et social national et les objectifs à long terme de 2035, l'innovation doit être considérée comme le cœur de la campagne de modernisation de la Chine, ainsi que l'autonomie et l'auto-amélioration en science et technologie devraient recevoir la priorité absolue en tant que rôle de soutien stratégique.

Face à une concurrence internationale intense et dans un contexte de croissance de l'unilatéralisme et du protectionnisme, le président Xi a mis l'accent sur l'autonomie et le renforcement de soi dans le développement scientifique et technologique du pays lors d'une réunion le 28 mai 2021.

Xi a exhorté les professionnels chinois de la science et de la technologie à assumer les responsabilités du temps et à s'efforcer de porter l'indépendance de la Chine dans les domaines scientifique et technologique à un niveau plus élevé.

On doit chercher à réaliser des percées scientifiques et technologiques dans le règlement des problèmes les plus urgents en mettant l'accent sur la satisfaction des besoins du pays urgents et à long terme, a déclaré M. Xi.

Alors que la Chine passe du rôle d'usine mondiale à celui d'innovateur mondial, le 14e plan quinquennal indique que les domaines suivants seront au centre des préoccupations du pays pour les 5 à 15 prochaines années, notamment l'intelligence artificielle, l'information quantique, les circuits intégrés, la vie et la santé, la science du cerveau, la bio-reproduction, l'aérospatiale et les explorations des terres profondes et des eaux profondes.

La Chine investira davantage dans la recherche fondamentale au cours de la période du 14e plan quinquennal, avec un financement qui devrait atteindre plus de 8 % de toutes les dépenses de R&D, selon le ministère de la Science et de la Technologie.

CRI

Sites touristiques recommandés

Qui sommes-nous ?|Contact

Copyright @ 2002-2021 www.visitbeijing.com.cn Tous droits réservés