Site Web à but non lucratif supervisé par le Bureau municipal de la Culture et du Tourisme de Beijing

L'ère post-pandémique appelle à de plus grandes contributions Chine-UE

1600063041

Le président chinois Xi Jinping doit tenir lundi une réunion virtuelle avec les dirigeants de l'Allemagne et de l'Union européenne (UE), une réunion opportune et cruciale pour orienter le partenariat Chine-UE vers un avenir plus stable et plus mature dans un monde où les incertitudes abondent.

Il s'agit de la deuxième réunion des dirigeants sino-européens en trois mois et du dernier épisode d'échanges fréquents à haut niveau entre les deux parties, démontrant l'espoir sincère de Beijing et de Bruxelles pour stimuler la coopération globale et construire un monde plus ouvert et plus prospère.

Cette réunion constitue une étape importante pour promouvoir les relations et la coopération Chine-UE, a indiqué Shi Mingde, ancien ambassadeur de Chine en Allemagne et président de l'Association d'amitié Chine-Allemagne, lors d'une interview avec Xinhua. Elle portera sur une série de sujets clés qui insuffleront de la confiance et de l'impulsion au développement économique mondial dans l'ère post-pandémique et enverront un signal positif de la part de la Chine et de l'UE, qui sont déterminées à renforcer la communication et la coopération, à sauvegarder conjointement le multilatéralisme et le libre-échange et à maintenir la paix, la stabilité et la prospérité mondiales, a-t-il souligné.

La coopération entre la Chine et l'UE, à la suite de l'établissement de leurs relations diplomatiques il y a 45 ans, continue de prendre de l'ampleur avec la croissance du commerce bilatéral, l'augmentation des investissements mutuels et l'intensfication des échanges entre peuples. Les deux parties ont également travaillé en étroite collaboration sur des questions d'intérêt mondiales.

L'humanité se bat pour faire face à une crise de santé publique sans précédent, rarement vue depuis un siècle, tandis que l'économie mondiale absorbe l'impact de la pire récession économique depuis la Grande Dépression des années 1930.

Malheureusement, à une époque où la coopération et la solidarité sont indispensables, le spectre de l'isolationnisme et du protectionnisme se profile à l'horizon.

En ce moment dramatique, la Chine et l'UE, qui représentent à elles deux environ un quart de la population mondiale et un tiers du produit brut mondial, doivent redoubler leurs efforts pour faire progresser la coopération et renforcer la coordination afin de mieux relever les défis à l'ère post-pandémique.

L'UE est une économie de premier ordre, le plus grand marché unifié du monde et depuis longtemps le plus grand partenaire commercial de la Chine. En conséquence, la coopération demeure toujours au cœur des relations sino-européennes et les intérêts économiques et commerciaux sont les intérêts communs les plus essentiels dans les relations Chine-UE, a signalé Feng Zhongping, vice-président de l'Institut chinois des relations internationales contemporaines.

Pour la Chine et l'UE, leur tâche la plus urgente est de construire un partenariat contre la pandémie pour vaincre le virus mortel et orienter l'économie mondiale vers la reprise dès que possible.

Alors que les gouvernements du monde entier cherchent à rouvrir leurs pays, la Chine et l'UE doivent se concentrer sur la manière d'intensifier leur réponse collective et coordonnée pour faciliter les mouvements transfrontaliers de personnels et de marchandises tout en faisant de leur mieux pour réduire au minimum le risque de transmission de nouveaux cas d'un pays à l'autre. Un réseau multinational de partage d'informations sur les personnels et les biens commerciaux fait partie des efforts nécessaires.

Elles devraient également tirer pleinement parti de leurs avantages respectifs et travailler encore plus étroitement pour accélérer le développement, la production et la distribution de traitements et de vaccins efficaces, et veiller à ce que ces outils permettant de sauver des vies soient accessibles et abordables.

Dans la conjoncture internationale actuelle, la coopération entre les deux principales forces aurait pour effet de stabiliser le monde, selon Cui Hongjian, directeur du département des études européennes à l'Institut des études internationales de Chine, qui a constaté une multiplication des théories du "découplage" et de la démondialisation depuis le début de la pandémie de nouveau coronavirus. La coopération économique et commerciale entre les marchés chinois et européen est d'une grande importance pour la reprise de l'économie mondiale, a-t-il fait remarquer.

Dans le domaine de l'économie et du commerce, pierre angulaire des relations Chine-UE, Beijing et Bruxelles partagent un avenir prometteur. En 2019, le commerce bilatéral a atteint environ 710 milliards de dollars, soit une croissance de 8% sur un an. L'Allemagne, qui assure la présidence tournante de l'UE au second semestre 2020, est depuis longtemps le premier partenaire commercial de la Chine en Europe.

Malgré la pandémie, la coopération économique et commerciale entre les deux parties reste solide en 2020. Au cours des huit premiers mois, un total de 7.601 trains de marchandises Chine-Europe ont été affrétés, en hausse de 44% par rapport à la même période en 2019.

A l'avenir, les deux parties devraient travailler ensemble pour ouvrir de nouveaux domaines de coopération, comme l'a proposé M. Xi lors de la 22e réunion des dirigeants Chine-UE en juin, afin de forger un partenariat écologique et numérique entre la Chine et l'UE en favorisant la coopération dans le domaine des énergies propres, de la finance durable, du commerce électronique et du cloud computing.

La dernière bonne nouvelle pour les investisseurs européens est arrivée au Salon international chinois du commerce des services tenu au début du mois de septembre, lorsque Beijing a annoncé des mesures plus pratiques pour ouvrir davantage son marché tout en facilitant davantage l'accès au marché pour le secteur des services et augmentant les importations de services de qualité.

Sur la scène internationale, la Chine et l'UE jouent un rôle majeur dans le maintien de la paix et de la stabilité mondiales ainsi que dans l'amélioration de la gouvernance mondiale, notamment en combattant l'unilatéralisme et le protectionnisme tout en soutenant les rôles directeurs des Nations Unies et de l'Organisation mondiale de la santé.

Pour ce faire, la communication et la coordination sont indispensables. La Chine et l'UE doivent construire un pont de compréhension mutuelle afin de surmonter leurs différences sociales et politiques et rejeter la xénophobie.

La relation Chine-UE, vieille de 45 ans, montre que les deux parties ont beaucoup plus en commun que leurs différences ne le suggèrent. On estime que la Chine et l'UE peuvent promouvoir leurs propres intérêts tout en respectant les préoccupations légitimes et fondamentales de l'une de l'autre.

Tandis que la pandémie continue de faire rage et que la crise économique mondiale est loin d'être terminée, le monde réclame davantage de contributions de la Chine et de l'UE. Ensemble, elles doivent lutter sans relâche pour l'avenir commun de tous.

Xinhua

Sites touristiques recommandés

Qui sommes-nous ?|Contact

Copyright @ 2002-2020 www.visitbeijing.com.cn Tous droits réservés