Commission du développement du tourisme de la municipalité de Beijing

La technologie traditionnelle - Pâte de verre

1533025643

L'art du liaoqi lutte pour sa survie. Il s'agit d'un typede verre soufflé. S'ils connaissent bien le verre de Murano, cette ile de Venise où l'art fut mis au point dès le XIIIe siècle, la plupart des voyageurs culturels n'ont jamais entendu parler de sa réplique chinoise. Dans les années 1960 à 1980, le liaoqi - dans sa forme moderne - a connu une forte croissance, et l'usine de liaoqi de Beijing comptait alors 600 professionnels. Mais les artisans qui s'adonnent à cette technique aujourd'hui se comptent sur les doigts de la main. Pourquoi ? D'abord, la matière première - une sorte de résine contenant un haut taux de dioxyde de plomb– est difficile à trouver ; ensuite, il faut une longue et patiente pratique avant de produire quelque chose d'artistique; troisièmement, le travail est exténuant; quatrièmement, on se brûle souvent ; et enfin, les produits se vendent mal. Bref, le métier n'est pas rentable.

Le liaoqi fait partie de l'héritage culturel de la Chine.

Une pièce vaut par sa transparence, sa couleur, et sa décoration. L'artisan utilise une longue pince pour tenir une petite boule de pâte (liaoqi) au- dessus de la flamme d'un brûleur au gaz, jusqu'à ce qu'elle devienne malléable. Souvent, il travaille à mains nues. On ne fait pas de sculpture avec des gants… Quand la pâte est ramollie, l'artisan la tord, l'étire, la presse, et tout à coup l'on voit apparaître entre ses mains un phénix ou une pivoine, une citrouille ou un jaguar, un chou ou un vase.

Ces deux pièces sont-elles l'une en verre, l'autre en jade? Vos yeux d'experts donneront-ils la réponse?

Dans un hutong de Beijing, j'étais entrée, en 2010, dans l'atelier d'une créatrice qui ne produisait que des raisins de verre. Les œuvres sont signées « putao Chang » (raisins Chang), de son nom de famille. S'agissait-il de liaoqi ? Je ne saurais le dire, car je ne connaissais pas cet art alors, et n'ai pas posé de question sur la matière utilisée.

Si je vous dis que la pomme et les arachides de cette photo sont véritables, que direz-vous des raisins « plus vrais que nature »? Je vous laisse deviner.

Le verre ornemental se présente aussi sous la forme de perles qu'on peut coudre sur des vêtements ou agencer en un splendide tableau comme cette vue d'un parc de Beijing, qui pourrait être Beihai, librement imaginé par l'artiste.

china.org

Sites touristiques recommandés

Qui sommes-nous ?|Contact

Copyright @ 2002-2018 www.visitbeijing.com.cn Tous droits réservés