Commission du développement du tourisme de la municipalité de Beijing

Les endroits paisible à Beijing

1529629430

La villa de concorde

Elle a été construite en 1913 par la Fondation Rockefeller des États-Unis comme une résidence pour les enseignants étrangers du Collège médical de l'Union. Les bâtiments sont tous des villas et de petits bâtiments de style occidental exquis qui ont été bien préservés jusqu'à présent. Les petites façades en brique rouge-brun, les fenêtres en treillis de bois vert pâle ainsi que le toit gris foncé aux bords escarpés semblent cacher les secrets pour toujours.

Cette année-là, la Fondation Rockefeller des États-Unis a mis en œuvre un plan visant à créer des institutions médicales en Extrême-Orient pour le financement de projets à long terme à grande échelle dans l'intérêt de la société. La fondation médicale chinoise en a profité pour ouvrir un hôpital privé affilé au Collège médical de l'Union de Pékin achevé en 1921. Afin d'assurer la vie du personnel médical, un terrain a été acheté dans la rue du Ministère des Affaires Étrangères à l'est de l'hôpital pour construire une douzaine de villas. Ces architectures européennes étaient pleines de style étranger à cette époque pour Beijing. La zone des villas est composée des villas indépendantes su style de village américain. Jusqu'aujourd'hui, elle conserve tout le charme avec des murs rouges, des fenêtres vertes et des toits gris verts. Au printemps, les arbres donnent une ombre agréable et les plantes rampante couvrent les murs où on peut profiter d'un moment de calme au centre-ville.

Adresse: Cour No.59 de la rue du ministère des Affaires étrangères, district de Dongcheng

Le temple de Dongyue

Le temple de Dongyue est situé sur le côté nord de la rue Chaoyangmenwai du district de Chaoyang de Beijing. Il était autrefois la plus grande jungle de Zhengyi Dao du taoïsme du Huabei. Le temple de Dongyue, évaluée à une grande échelle, possède un élan magnifique avec des décorations subtiles et des idées intelligentes qui respirent l'esprit, le tempérament et le charme de la culture traditionnelle chinoise. Lao Tzu a déclaré : Tao qui peut être décrit n'est pas le Tao universel et éternel. Dans le monde humain, le temple de Dongyue est sans aucun doute le meilleur représentant de ce verset immortel.

Actuellement, le temple a établi le musée folklorique de Beijing et est officiellement enregistré et ouvert comme lieu d'activités taoïstes. Le temple a conservé un grand nombre de bâtiments taoïstes et d'inscriptions historiques en pierre, qui sont d'une valeur de référence importante pour les études des origines historiques et du développement du Taoïsme et du spiritualisme chinois.

Adresse : NO.141 rue Chaoyangmen Wai, district de Chaoyang


Le village de Liuliqu

Le village de Liuliqu est situé sur la rive de la rivière Yongding qui est un village célèbre du vernis de couleur. La cour impériale a établi ici le bureau de vernis de couleur dans la dynastie des Yuan. Au cours des années de l'empereur Qianlong des Qing, l'usine des vernis de couleur de Beijing a déménagé ici, après quoi le canal a été réparé. Donc le village a été ainsi nommé. Non seulement l'entretien de la Cité Interdite, mais aussi les produits en vernis de couleur nécessaires à la construction du Grand Hall du Peuple et de l'Arche de Qianmen sont tous issus de ce petit village.

Le village de Liuliqu est largement connu comme la ville natale du vernis de couleur et est connu comme « ville natale du vernis de couleur royal de Chine ». Le vernis de couleur est un ornement architectural aux riches caractéristiques chinoises. On peut trouver les décorations en vernis de couleur des palais aux résidences officielles puissantes dans la capitale. Dans l'antiquité, on utilisait du bois de pin coûteux au lieu du charbon pour cuire le vernis de sorte que, dans une certaine mesure, il est un véritable luxe dans l'architecture ancienne. Historiquement, le village de Liuliqu avait non seulement le savoir-faire pour cuire le vernis, mais possédait également les avantages géographiques de l'ancienne route de l'ouest de Beijing. La prospérité commerciale et les facilités de transport ont offert une opportunité bien améliorée pour le développement du village. Dans les temps anciens, il y avait beaucoup de constructions en vernis de couleur et il y a aussi quelques reliques parmi lesquelles le bâtiment Guojie du Pavillon des trois fonctionnaires connue comme la plus précieuse.

Adresse : Bourg de Longquan, district de Mentougou


Église anglicane

Parmi les églises de style occidental de la capitale, il y a une église chinoise-occidentale dont la pièce "maîtresse" était l'ancienne église anglicane de Chine. L'église anglicane est une unité nationale, clé de la protection des reliques culturelles. Dans la 33e année de l’empereur Guangxu de la dynastie Qing (1907), l'évêque britannique Shi Jiale a embauché des artisans de Beijing pour construire cette église qui était la première et la plus grande église chrétienne du nord de la Chine. La superficie des bâtiments principaux est de 947 mètres carrés et celle des bâtiments annexes est de 5 955 mètres carrés. Le bâtiment présente un plan en forme d'une croix avec un toit de style chinois sur lequel sont deux pavillons octogonaux comme des fenêtres dormantes et un clocher. En 2004, il a été annoncé le périmètre de protection et la zone de contrôle de la construction comme délimités. Le périmètre de protection est le bâtiment du patrimoine lui-même.

Adresse : No.85 rue Tonglinge, district de Xicheng


Ruelle de Huanxin No.21

La ruelle de Huanxin a été appelée le Temple de Dieu de Feu sous la dynastie Qing car il y avait autrefois un temple de Dieu de Feu. On a continué à utiliser ce nom pendant la République de Chine. Elle est appelée la ruelle du Temple de Dieu de Feu après 1949. Elle a été rebaptisée en ruelle de Huanxin quand on a réorganisé le toponyme en 1965. Il y a maintenant les bâtiments résidentiels dans la ruelle.

« Ruelle de Huanxin No.21 » est le numéro de la maison de cette cour carrée qui était auparavant le 7e du Temple de Dieu de Feu, qui fut autrefois la résidence de Li Shutong, le maître de la culture le plus célèbre pendant l'histoire chinoise moderne. En tant que spécimen écologique urbain, le No.21 de Huanxin Hutong nous donne un sentiment que le mélange de nouveau et d'ancien traverse le temps et l'espace.

Adresse : Au côté sud de Nanluoguxiang, district de Dongcheng

La villa de Shuangqing

La villa de Shuangqing est l'une des vingt-huit vues de la Colline parfumée désignées par l'empereur Qianlong.La villa de Shuangqing est située sur le flanc sud de la Colline parfumée dans le district de Haidian, Beijing. Elle était autrefois le site de la « villa de Songwu » du Jardin de Jingyi, le jardin impérial de la dynastie Qing. L'environnement est élégant avec sa forêt de bambous verts, ses ginkgos abritant le soleil, ses grands pins et cyprès droits ainsi que les bâtiments anciens qui attirent beaucoup de gens. Construite par l'éducateur civil Xiong Xiling autour de la 7e année de la République de Chine (1918), elle se situe au sud du temple de la Colline parfumée.

La villa est maintenant devenue la salle d'exposition pour Mao Zedong à Shuangqing. Il y a la pierre sculptée « Shuangqing » par l'empereur Qianlong de la dynastie Qing sur la rocaille à l'ouest de la cour et des monuments historiques tels que le Dhvaja en pierre de la dynastie Ming. La salle dans laquelle Mao Zedong a vécu conserve son apparence d'origine et expose de nombreuses photos de la vie de Mao Zedong, des messages manuscrits, des manuscrits de poésie, entre autres, à consulter et méditer pour les visiteurs. Le kiosque hexagonal, vieux et naturel, à côté de l'étang dans la cour vieux et naturel était l'endroit où Mao Zedong discutait avec ses amis et lisait les journaux après le thé ou le repas.

Adresse: Sur le flanc sud de la Colline parfumée, district de Haidian

Gare Qinglongqiao

La gare Qinglongqiao est une petite gare sur le chemin de fer de Beijing - Baotou (anciennement le chemin de fer Beijing-Zhangjiakou), située dans le district de Yanqing à Beijing et construite en 1908. En 2013, le Conseil d'État a approuvé et publié la liste du septième lot d'un total de 1 943 unités nationales de conservation du patrimoine clé, y compris 27 reliques culturelles de Beijing, dont la section Nankou – Badaling de l'ancien chemin de fer Beijing – Zhangjiakou, qui a une histoire de 104 ans, a monté en grade du « trésor national ».Il est entendu que c'est la seule section encore en opération dans la liste du 7ème lot de « trésors nationaux ».

La gare a encore conservé le mode d'opération il y a une centaine d'années. Tous les trains doivent s'arrêter ici pour peu de temps et ensuite revenir par le célèbre « chemin de fer à chevrons » pour continuer. La section Nankou – Qinglongqiao où se trouve la gare de Qinglongqiao est une section relativement bien conservée sur le chemin de fer Beijing – Zhangjiakou. Cinq gares anciennes se répartissent sur les 20 kilomètres : Nankou, Dongyuan, Juyongguan, Sanbao et Qinglongqiao, dont la dernière a déjà été établie comme patrimoine industriel par le musée national depuis 2008. Les salles de gare et la tombe de Zhan Tianyou ont été réparées, restaurées dans leur aspect d'origine et ouverts au public en tant que base de la doctrine communiste qui attire de nombreux visiteurs visiter tous les jours à quelques kilomètres dans la route de montagne.

Adresse : Au pied de Badaling, district de Yanqing


Ruines de l'Université catholique Fu-Jen

L'université catholique de Fu Jen a été établie en 1925, fondée sur l'ancienne résidence du baron de Manchou Tao. Plus tard, le nouveau bâtiment de l'université Fu Jen a été construit en 1930, sur le site de la partie sud du jardin et les ruines de l'écurie dans la résidence. Les détails de l'architecture du palais chinois comprennent le Xumi de marbre blanc, les châssis de fenêtres en bois rouge sculptés, les lions accroupis sur les piliers de la porte, et d'autres détails centrés sur la façade du bâtiment principal.

L'université catholique Fu-Jen doit son origine à l'« Académie Fu-Jen », fondée par Yinghua (fondateur principal du Ta Kung Pao) et Ma Liang (qui a détruit sa maison pour créer le Collège Aurora). Confiés par l'église catholique, ces deux personnalités ont fondé l'Université catholique Fu-Jen dont le premier président était le prêtre américain O'Toole. En 1951, le gouvernement populaire prend la direction de l'Université catholique Fu-Jen et la fusionne avec l'Université normale de Beijing en 1952. Elle devient plus tard le Département de chimie de l'Université Normale de Beijing et aujourd'hui le Collège de la formation continue de l'Université Normale de Beijing.

Adresse : No.1, Avenue Dingfu, district de Xicheng


Temple des ancêtres de Huitong

Le temple des ancêtres de Huitong, autrefois connu sous le nom de Temple de Fahua, également Temple de Zhenshui Guanyin, a été construit à l'époque Ming Yongle et est situé sur l'île nord-ouest du lac de l'Ouest de Shichahai. Il a été reconstruit et rebaptisé Temple des ancêtres de Huitong sous le règne de l'Empereur Qianlong des Qing (1761), au numéro 26 de la rue. Le Temple a été complètement démoli lors de la construction du métro et reconstruit aujourd'hui, mais Shuiguan et la tête de Chi en pierre ne sont plus en apparence comme à l'origine. En tant que « cœur » qui ajustait autrefois la vitesse de plusieurs grandes eaux de la capitale, combien ce temple était beau et riche de rythme.

Adresse : Sur l'île nord-ouest de Xihai (le lac de l'Ouest) de Shichahai


Théâtre Ray

C'était autrefois le théâtre le plus moderne de Pékin et son concept stylistique des 90 dernières années n'a pas pris de retard même jusqu'aujourd'hui. Le théâtre a été construit en 1921 et est un bâtiment occidental de style baroque. Mei Lanfang, Shang Xiaoyun et d'autres maîtres ont joué ici. Après la victoire de la guerre sino-japonaise, ils ont changé pour le cinéma Zhenguang (Ray). Les conditions matérielles étaient les meilleures de la capitale. Les films étrangers tels que Waterloo Bridge sont diffusés en premier ici, et après la fondation de la République populaire, il devient le théâtre de Pékin, où est présenté pour la première fois la pièce Longxugou. En septembre 1961, il est le rebaptisé Théâtre chinois pour enfants jusqu'à maintenant, également dédicacé par Soong Ching Ling.

Adresse : No.64, Avenue Dong'anmen

北京旅游网

Sites touristiques recommandés

Qui sommes-nous ?|Contact

Copyright @ 2002-2018 www.visitbeijing.com.cn Tous droits réservés