Commission du développement du tourisme de la municipalité de Pékin


L'itinéraire pour explorer la rue commerçante Dashilanr

1528792621

L'Eglise catholique de la porte Xuanwu

L'Eglise catholique de la porte Xuanwu, située au N° 141, rue ouest de la porte Zhengyangdu district de Xicheng à Beijing, est connue également sous le nom de Nantang. Il s'agit de la première église catholique à Beijing. Fondée en 1605, cette église dont le bâtiment existant a été construit en 1904,est une architecture baroque de trois étages. Elle a été fondée par Matteo Ricci, prêtre jésuite italien en 1605, soit dans la 33e année de l'empereur Wanli de la dynastie des Ming, et reconstruite plus tard par Johann Adam Schall von Bell, missionnaire jésuite allemand et chef du Bureau d'astronomie impériale (Qintianjian) du gouvernement mandchou en 1650, soit dans la 7e année de l'empereur Shunzhi de la dynastie des Qing. En 1712, soit dans la 51e année de l'empereur Kangxi de la dynastie des Qing, cette église a été restaurée. Malheureusement, elle a été détruite à cause d'un incendie en 1775, soit dans la 40e année de l'empereur Qianlong de la dynastie des Qing et reconstruite en 1776. Finalement, elle a été détruite une fois de plus lors du mouvement de Boxeurs en 1900. Le bâtiment actuel a été nouvellement construit en 1904, soit dans la 30e année de l'empereur Guangxu de la dynastie des Qing.


le Restaurant de canard laqué de Hepingmen

Le Restaurant de canard laqué Quanjude situé près de la Porte Hepinga été proposé et construit par Chou En-lai, ancien premier ministre chinois, pour s'adapter àla diplomatie étendue de la Chine dans les années 1970. Rassemblant les meilleurs chefs de la capitale, dont Zhang Wenzao et Tian Wenkuan, héritiers de canard laqué Quanjude, Wang Chunlong et Chen Shoubin, grands chefs nationaux, et Li Decai, grand pâtissier national, ce restaurant est celui de canard laqué de classe mondiale réservé spécialement à la réception diplomatique du pays et de la capitale. Depuis son ouverture en avril 1979, ce restaurant a accueilli un total de plus de 2,6 millions d'invités chinois et étrangers. Durant les 30 années, « Les plats et le restaurant célèbres réunissent des célébrités » est devenu une culture spéciale de marque de Quanjude.

la Maison de thé de Laoshe (Laoshe Teahouse)

La Maison de thé de Laoshe, construite en 1988, est nommée par le nom de M. Lao She, artiste populaire, et de sa pièce de théâtre célèbre baptisée « La Maison de Thé ». Dans cette maison antique plein du charme pékinois, les clients peuvent profiter des représentations merveilleuses données par des célébrités de divers styles dont le quyi et le théâtre. Ils peuvent également déguster du thé et des pâtisseries impériales de toutes sortes et des collations saisonnières de Beijing. Dès l'ouverture, la Maison de thé de Lao she a accueilli de nombreuses célébrités chinoises et étrangères, jouissant d'une grande réputation dans tous les pays du monde. Notamment, le 28 avril 2005, le couple de Lien Chan y a goûté du thé et apprécié la représentation théâtrale, avec sa délégation chinoise du Kuomingtang.

la Rue commerciale de Dashilanr

La rue de Dashilanr est une rue commerciale célèbre située en dehors de Qianmen de Beijing. Elle indique maintenant de manière générale une zone immense comprenant la rue de Dashilanr, le hutong de Langfang Toutiao, la rue de Liangshidian et la rue de Meishi. La rue de Dashilanr, situé au coeur de l'ancienne Beijing, est une partie importante de l'axe central du sud. Elle se trouve précisément au sud de la place Tian'anmen et  à l'ouest de la rue Qianmen, mesurant 275 mètres de long d'est en ouest. Depuis 1 420 (soit la 18e année de l'empereur Yongle de la dynastie des Ming), cette rue a été élargie de maintes occasions au cours de plus de 500 ans, et s'est progressivement transformée  en une rue commerciale avec 36 magasins issus de 11 domaines.


la rue culturelle Liulichang

La rue Liulichang, située en dehors de Qianmen de Beijing, est une rue culturelle célèbre de la capitale. Elle date de la dynastie des Qing. A ce moment, la plupart des candidats venant de différentes régions du pays ont demeuré dans cette zone pour assister aux examens impériaux à Beijing. Donc, de nombreuses boutiques ont venduici des livres, des pinceaux, de l'encre, du papier et des encriers, créant une atmosphère culturelle intense. Aujourd'hui, beaucoup de boutiques d'ici vendent des antiquités ainsi que des œuvres de calligraphie et de peinture, attirant de nombreux touristes étrangers. Au fait, dans l'Antiquité, précisément sous la dynastie des Liao, cet endroit ne faisait pas partie de la ville, mais de la banlieue,et il a été appelé le « village Haiwang ». Plus tard, un four officiel a été ouvert ici pour cuire des tuiles vernissées sous la dynastie des Yuan. Lors de la construction des palais de la ville intérieure sous la dynastie des Ming, le four officiel a été beaucoup élargi, devenant l'un des cinq grandes usines du ministère des travaux de cette époque. Après, en raison de la construction de la ville extérieure en 1553, soit dans la 32e année de l'empereur Jiajing de la dynastie des Ming, cet endroit est devenu une zone urbaine. Par conséquent, il ne convenait plus de cuire des tuiles vernissées ici. Le four a été déplacé dans le village actuel nommé Liuliqu du district de Longtougou. Mais cet endroit porte toujours le nom de Liulichang jusqu'à présent.

北京旅游网翻译

Les beaux lieux pour admirer les lotus

TOP

Restaurants romantiques pour les couples

 

Qui sommes-nous ? | Contact

Copyright @ 2002-2018 www.visitbeijing.com.cn Tous droits réservés