Commission du développement du tourisme de la municipalité de Pékin


Musée culturel Xuan'nan

1527658782

Le musée culturel Xuan'nan est situé dans la rue Changchun du quartier Xuanwu, il a été établi sur la base du temple Changchun, considéré comme premier temple de la capitale. Le temple a été construit en 1592, la deuxième année du règne de Wanli, sur ordre de la mère de l'empereur. Un tableau portant l'inscription Changchun a été offert par l'empereur pour souhaiter la bonne santé et la longévité à sa mère. En tant que temple royal, le temple Changchun était bien fréquenté par les pèlerins sous la dynastie des Ming, il était considéré comme premier temple de la capitale. En 2002, le gouvernement du quartier Xuanwu et le bureau du patrimoine ont procédé à une restauration complète du temple tout en gardant son aspect architectural d'origine. Le musée a été construit sur la base du monument et a été inauguré en 2005. Il comporte des salles d'expositions à l'intérieur et à l'extérieur.

Les huit salles d'expositions principales

La salle Xuan'nan dans le temps

Il y a 3000 années, nos ancêtres vivaient sur la plaine de Beijing qui est entourée par des montagnes et traversée par des rivières. Comme le veut la légende, le roi Wu de la dynastie des Zhou s'est révolté contre le règne des Shang et à fondé le royaume sur le territoire Youdu, que l'on croit à l'origine de la ville de Beijing. Le temps filait, les dynasties se succédaient, la ville de Beijing bravait le temps, de l'époque de Ji aux Ming et Qing, en passant par les Qin, Han, Sui, Tang, Liao, Jin.

La salle Xuan'nan en tant que lieu sacré pour les hommes de lettres

Xuan'nan est devenu le lieu sacré pour les savants sous la dynastie Ming, et cette culture a prospéré sous la dynastie Qing. Dans les premières années de Qing, on appliquait une gouvernance ségrégative pour les Mandchous et les Han, ces derniers vivent surtout au Sud de la ville. Les candidats aux examens impériaux, venant de toute la Chine, arrivent à Xuan'nan. À l'époque de l'empereur Kangxi et de Qianlong, on a créé une nouvelle matière appelée Boxue Hongci, dans le but de recruter en grand nombre les hommes de lettres Hans pour rédiger des livres d'histoire et annoter des textes anciens. La rédaction du Siku Quanshu (Grand Répertoire des Livres en Quatre Catégories) a fait venir les grands savants à la capitale, à Xuan'nan pour être plus précis. Cela offre une chance pour ceux qui aspirent à une promotion dans leur carrière politique d'une part, crée un environnement académique dynamique et permet aux associations littéraires à prospérer d'autre part. Xuan'nan, qui a beaucoup contribué à la prospérité culturelle sous la dynastie Qing, est ainsi connu comme berceau de savants. Au milieu et à la fin de la dynastie des Qing, le pays était en danger. Les penseurs, hommes politique et personnalités révolutionnaires ont appelé à l'interdiction de la consommation d'opium, à la réforme du régime politique, à développer la presse et l'éducation. Ils militent pour sauver la patrie qui était entre la vie et la mort et composent cette épopée tragique et héroïque de la Chine des temps modernes.

La salle des précurseurs de la révolution

À Xuan'nan, de nombreux précurseurs de la révolution qui étaient en avance sur leur temps se sont consacrés au renouveau de la nation, à sauver la nation et le peuple et à lutter contre les forces réactionnaires. On compte parmi eux Xu Xilin, Qiu Jin, SUN Yat-sen, HUANG Xing, Chen Duxiu, LI Dazhao, MAO Zedong, ZHOU Enlai... Ils luttent sans concession et inébranlablement pour la révolution, en dépit de l'adversité et au péril de leur vie. Xuan'nan a témoigné de leur vie consacrée à la lutte.

La salle de l'opéra chinois

L'opéra chinois qui est né il y a plus de 800 ans est l'un des opéras les plus anciens du monde. Xuan'nan a témoigné de son évolution à partir de yuanben sous les Jin au chuanqi (légende ou théâtre poétique sous les Ming et les Qing) en passant par zaju (drame poétique mise en musique) sous les Yuan ainsi que celle de l'opéra de Beijing pendant 200 ans de sa naissance jusqu'à son apogée à l'époque de la République de Chine. De nombreux maîtres sont sortis d'ici tels que Cheng Changgeng, Tan Xinpei, Yang Xiaolou, Mei Lanfang, Ma Lianliang. Les ruelles tranquilles de Xuan'nan ont abrité des centaines d'acteurs déjà populaires. Des écoles de l'opéra comme celles établies par Fu Liancheng ont formé des milliers de talents de l'opéra de Beijing, qui s'éclaireront sur la scène pendant un siècle. L'opéra était joué dans les nombreux théâtres dispersés en ville, les instruments, les accessoires et les costumes en ajoutent le charme. D'ailleurs, il y avait l'Académie de l'Opéra de Beijing qui a fait avancer les recherches académiques théâtrales et l'Association de l'Opéra de Beijing qui a défini les règles à suivre par les professionnels. Xuan'nan est bien digne de l'appellation « berceau de l'opéra de Beijing ».

La salle de la fête du Sud de la ville

La culture folklorique et les arts populaires de la capitale étaient marqués par la vivacité et la diversité. Alors que la Foire du temple Tudi (les dieux locaux) et la Foire du Temple Cheng Huang (les dieux de la ville) ont disparu, il reste encore des 4 grandes foires traditionnelles de Beijing la Foire de Guangdian et la Foire de Tianqiao. Se promener à la Foire Guangdian le jour du Nouvel An reste une tradition depuis plus de 200 ans. Les gens rient et se bousculent, les jouets folkloriques et les casse-croûtes traditionnels sont vendus aux stands. À proximité du Tianqiao, les spectacles et les techniques offertes par des acteurs sont telles que les visiteurs n'arrivent pas à les suivre des yeux. Nous n'oublierons pas les 8 personnes connues par leur virtuosité, ni les grand maîtres qui ont passé leur jours avant de devenir les Grand Maîtres. Guangdian et Tianqiao incarnent bien la culture folklorique et les arts populaires de Beijing.

La salle du développement commercial pendant un siècle

Pendant les premières années du règne de Yongle sous les Ming, on a établi des magasins près des zones commerciales. Sous les Qing, les gens qui voyagent en mission officielle, ceux qui poursuivent leurs études et ceux qui font des affaires à Beijing résident dans le Sud de Beijing. Les besoins élémentaires de la vie créent un gigantesque marché. De nombreuses zones commerciales telles que Da Shanlan, Liuli Chang, Tianqiao et des rues de commerces ont été formées. On pouvait y trouver de tout, des antiquaires, des vendeurs de jade, des restaurants et des banques etc, Ces vieux magasins sont aujourd'hui réputés par la culture et l'esprit généreux qu'ils représentent s'ajoutent encore au charme de Xuan'nan.

La salle de la solidarité des ethnies

Vers la Rue Niujie, les cités où les minorités ethniques vivent en groupes compacts existent depuis les temps anciens. Sous les Tang et les Liao, les ethnies venant du Nord et du Nord-Ouest du pays s'y sont installés. À partir des Yuan, les groupes des Hui s'agrandissent. La mosquée qui se trouve dans la Rue Niujie a été construite il y a un millénaire. Sa grandeur en impose dans le monde musulman. Les Huis ont des mœurs simples, ils vivent à Xuan'nan et ont réalisé des succès dans plusieurs secteurs tels que la médecine, la joaillerie, la restauration. La bonne entente entre les Han, Hui, Mongols et Mandchous depuis des décennies fait partie de la culture originale de Xuan'nan.

La salle des résultats de la protection et l'exploitation culturelle

Depuis la réforme et l'ouverture, la culture de Xuan'nan qui est une partie importante de la culture de Beijing a intéressé les citoyens. Dans les années 1980, le comité du parti du district de Xuanwu et le gouvernement du district ont organisé les activités sous le nom «connaître Xuanwu, tomber amoureux de Xuanwu» afin de promouvoir l'étude de la culture Xuan'nan. De nombreux experts et savants ont soutenu le travail avec enthousiasme. Le comité du parti et le gouvernement ont organisé des séminaires, publié des monographies, ont élaboré des plans à long terme pour promouvoir la culture de Xuan'nan et le développement coordonné de l'économie et de la société, ont renforcé la protection du paysage de Beijing en tant qu'ancienne capitale et ont construit un tourisme culturel pour favoriser le développement de l'industrie culturelle en obtenant des résultats fructueux.

Adresse : No.9, Rue Changchunjie, arrondissement de Xicheng, Beijing

Heures d'ouverture (saison animée) : 9:00-16:30 (fermé le lundi)

Tél : 010-63015415

北京旅游网

L’itinéraire pour un voyage autour du Lac Shichahai

TOP

Parc Xinglong de Gaobeidian

 

Qui sommes-nous ? | Contact

Copyright @ 2002-2018 www.visitbeijing.com.cn Tous droits réservés