Site Web à but non lucratif supervisé par la Commission Municipale du développement du tourisme de Beijing

Les trains Fuxing veulent convaincre les marchés mondiaux

1520844036

La Chine veut s'efforcer d'internationaliser ses normes de technologie ferroviaire à grande vitesse cette année, afin de renforcer le potentiel de vente de ses trains Fuxing sur les marchés mondiaux, a déclaré un haut cadre du groupe qui gère le réseau ferroviaire chinois.

« La prochaine étape consistera à mettre en œuvre les normes de technologie ferroviaire et à poursuivre leur internationalisation, tout en améliorant et en mondialisant la propriété intellectuelle associée à la technologie, avec comme point de départ les modèles Fuxing », a déclaré Lu Dongfu, directeur général de China Railway Corporation.

Fuxing, également connu sous le nom de « Renaissance », est la nouvelle génération de trains à grande vitesse développés par la Chine. En septembre dernier, la vitesse des trains Fuxing a été portée à 350 km/h sur la ligne ferroviaire à grande vitesse Beijing-Shanghai, ce qui en a fait le service ferroviaire le plus rapide au monde.

Selon Lu Dongfu, China Railway Corp est à la pointe de l'élaboration de normes internationales depuis plusieurs années. A la fin de l'année dernière, le groupe avait dirigé et participé à la révision de 55 normes internationales, notamment le code UIC de l'Union internationale des chemins de fer et les normes reconnues par l'Organisation internationale de normalisation (ISO).

« La Chine est devenue un acteur clé dans la rédaction et la finalisation des normes ferroviaires internationales », a affirmé M. Lu, qui est également député à la 13e Assemblée populaire nationale. [Couverture spéciale]

Les normes chinoises ont déjà été adoptées sur les lignes à grande vitesse Jakarta-Bandung et Chine-Thaïlande, a-t-il noté.

La société envisage également d'autres mesures pour faire avancer les efforts d'internationalisation de l'industrie ferroviaire chinoise en promouvant le service de fret entre la Chine et l'Eurasie et la construction de chemins de fer à l'étranger. Des mesures ont été prises cette année pour mettre en avant China Railway Express, un service de fret entre la Chine et l'Eurasie.

Un accord international et un accord interurbain de coordination signés en 2017 contribueront à améliorer la qualité du service, à réduire les coûts et à assurer la ponctualité de CR Express, a indiqué M. Lu.

A la fin du mois de février, on comptait 7200 voyages de trains de marchandises entre la Chine et l'Europe. CR Express compte 61 liaisons entre 38 villes chinoises et 36 villes européennes dans treize pays, selon l'entreprise.

Le groupe va s'efforcer de compléter la construction du chemin de fer à grande vitesse reliant Jakarta et Bandung en Indonésie, et de la ligne Hongrie-Serbie reliant Budapest et Belgrade. Des appels d’offres pour la ligne express Malaisie-Singapour et les préparatifs des travaux préliminaires de la ligne à grande vitesse Moscou-Kazan sont également à l'ordre du jour, a déclaré M. Lu.

A la fin de l'année 2017, le réseau ferroviaire à grande vitesse chinois atteignait une longueur de 25 000 km, soit près des deux tiers du total mondial. Le réseau ferroviaire national s'étend sur 127 000 km.

En Chine, le TGV est désormais présent dans différentes régions aux conditions géographiques diverses. Il passe même sur le sol gelé du nord-est du pays et traverse les régions montagneuses de Qinling. Pour l'instant, sa technologie s'est avérée convaincante.

china.org

Sites touristiques recommandés

Qui sommes-nous ?|Contact

Copyright @ 2002-2018 www.visitbeijing.com.cn Tous droits réservés