Commission du développement du tourisme de la municipalité de Pékin


2018, une année qui a du chien

1518681599

Le 16 février verra la célébration de la plus grande fête chinoise, qui se tiendra au son des feux d'artifice et de l'entrechoquement des verres lors des réunions familiales à travers le pays. Cette journée marquera non seulement la fête du Printemps, mais aussi le début d'une nouvelle année dans le calendrier chinois, qui mettra en vedette le meilleur ami de l'homme. Vous l'avez deviné : 2018 sera l'année du chien selon l'horoscope chinois.

Bien que le calendrier grégorien soit maintenant largement utilisé en Chine, le shuxiang, un système d'horoscope cyclique dans lequel 12 animaux représentent 12 années consécutives, joue toujours un rôle important dans la vie des Chinois. L'identification à l'un des 12 animaux, à savoir le rat, le bœuf, le tigre, le lapin, le dragon, le serpent, le cheval, le mouton, le singe, le coq, le chien et le cochon, est une façon traditionnelle de compter les années et de connaître l'âge d'une personne.

Le chien occupe la onzième position dans cet horoscope. Si vous êtes né en 1934, 1946, 1958, 1970, 1982, 1994 ou 2006, alors l'année du chien 2018 – qui dure du 16 février 2018 au 4 février 2019 selon le calendrier lunaire chinois – sera votre année chanceuse. Profitez-en, car cela ne se produit qu'une fois tous les 12 ans.

Les chiens sont largement reconnus comme des animaux futés, et leur intelligence est réputée être égale à celle d'un enfant de trois ans. Par conséquent, les chiens sont utilisés en Chine dans de nombreux domaines, notamment pour aider les personnes atteintes de déficience visuelle. Les services policiers et douaniers les emploient également pour détecter les stupéfiants et les explosifs.

Une personnalité agréable

On croit que les personnes nées sous le signe du chien partagent également des traits de personnalité similaires. Ces personnes seraient loyales, fidèles et sincères. Toujours prêtes à aider les autres, elles sont souvent les premières à dénoncer les injustices.

Bien que les gens nés lors d'une année du chien ne soient pas les plus doués pour socialiser, ils sont intelligents, attentionnés, fidèles et honnêtes. Lorsqu'ils travaillent en équipe, ils ont un excellent sens de l'écoute et des responsabilités. Pour ces raisons, ils peuvent garder des secrets, savent se montrer fiables et détestent les potins.

Ce sont aussi des compagnons agréables – tant qu'ils sont de bonne humeur. Cependant, s'ils sont pris à contre-poil, un chien peut également être hargneux. Donc, tant que vous savez les apaiser, les chiens feront les meilleurs des compagnons.

Le chien dans la mythologie chinoise

Les chiens sont considérés comme le meilleur compagnon de l'être humain. Dans la mythologie chinoise, Erlang Shen, un dieu chinois portant sur son front un troisième œil « qui voit la vérité », était accompagné d'un chien nommé Xiaotian Quan, qui se traduit littéralement par « chien céleste aboyant ». Ce fidèle compagnon l'aidait à mater les mauvais esprits. Dans l'épopée chinoise La Pérégrination vers l'Ouest, Xiaotian Quan aide Erlang Shen à combattre le roi des singes, Sun Wukong, en le mordant à la jambe.

Au nord de la Chine, des images de chiens faites avec du papier découpé sont jetées dans l'eau dans le cadre du rituel de la Fête des bateaux-dragons, célébrée le cinquième jour du cinquième mois lunaire. Ceci se veut un acte magique visant à chasser les mauvais esprits. Des chiens en papier sont également fabriqués pour protéger les morts.

Les chiens, nouvelle coqueluche des citadins

Les chiens sont traditionnellement utilisés par les agriculteurs pour garder les maisons. Or, avec l'essor de la classe moyenne et du changement de mentalité concernant les animaux de compagnie, les chiens sont peu à peu devenus la coqueluche des résidents urbains en Chine. Désormais, les chiens de compagnie se pomenant sur les trottoirs en compagnie de leurs maîtres font partie du paysage des grandes villes chinoises.

Les races les plus prisées par les Chinois sont le golden retriever, le samoyède, le chow-chow, le caniche, le berger de poméranie, le schnauzer et le huskie.

Ce boom dans l'élevage des chiens de compagnie signifie que la demande pour des soins vétérinaires est également en hausse. En Chine, le salaire mensuel de départ moyen des diplômés vétérinaires est de 4 000 yuans (60 dollars). Après trois ans, leur revenu dépasse les 10 000 yuans (1 500 dollars), beaucoup plus que du pays. En plus des services de soins réguliers, les hôpitaux pour animaux de compagnie offrent également des traitements par médecine traditionnelle chinoise, utilisant les techniques d'acupuncture et d'électro-acupuncture adaptées pour les chiens.

Les écoles de dressage sont également de plus en plus populaires.

beijingreview

L’itinéraire pour un voyage autour du Lac Shichahai

TOP

Parc Xinglong de Gaobeidian

 

Qui sommes-nous ? | Contact

Copyright @ 2002-2018 www.visitbeijing.com.cn Tous droits réservés