Commission du développement du tourisme de la municipalité de Pékin


La Chine exige l'enregistrement avec un nom réel pour le service de partage de vélos

1501948544

Les utilisateurs de vélos partagés en Chine doivent s'inscrire avec leur vrai nom, a indiqué jeudi l'organe de surveillance du secteur.

En raison d'inquiétudes en matière de sécurité, les fournisseurs de vélos partagés ne peuvent pas proposer leur service aux enfants de moins de 12 ans et ne sont pas encouragés à proposer des vélos électriques, selon des lignes directrices publiées par le ministère des Transports et neuf autres départements gouvernementaux.

En scannant un code QR avec un smartphone, les usagers peuvent utiliser un vélo pour 0,5 yuan (7,4 cents de dollars). Le service permet de prendre et de laisser un vélo presque n'importe où.

La Chine comptait 18,9 millions d'utilisateurs de vélos partagés en 2016. Le nombre devrait atteindre 50 millions d'ici la fin de l'année.

Cependant, le succès du partage de vélos a déjà conduit à des difficultés dans la gestion urbaine telles que l'encombrement des trottoirs dans les villes.

Les gouvernements municipaux doivent améliorer leurs réseaux de pistes cyclables et étudier les conditions spécifiques pour assurer une répartition rationnelle des vélos et éviter une offre excessive dans certaines zones, selon les lignes directrices.

Les opérateurs de vélos partagés peuvent établir des espaces de stationnement contrôlé et ordonné pour guider les utilisateurs au moment de déposer le vélo et gérer de manière opportune les bicyclettes qui ne fonctionnent pas.

Les lignes directrices encouragent également ces entreprises à offrir des services sans exiger de dépôt, les exhortant à baser leurs serveurs dans la partie continentale de la Chine.

xinhuanet

Crépuscule sur le Pont aux 17 arches du Palais d’été à Beijing

TOP

Un plan de Beijing comme souvenir touristique

 

Qui sommes-nous ? | Contact

Copyright2002-2017 www.visitbeijing.com.cn Tous droits réservés