Commission du développement du tourisme de la municipalité de Pékin


La Cité Interdite honore un agriculteur qui a fait don de vestiges culturels rares

1498390257

Selon thepaper.cn, une cérémonie a eu lieu jeudi au Musée du Palais de Beijing -la célèbre Cité Interdite- pour rendre hommage à un agriculteur qui a fait don de rares vestiges culturels au musée.

He Gang, un homme de 54 ans originaire du village de Guqiang, dans le comté de Shangshui de la province du Henan (centre de la Chine), est décédé lors d'un accident le 30 mai dernier sur un chantier ferroviaire.

En 1985, il avait découvert 19 pièces d'argenterie stockées dans un réservoir lors de travaux de creusement du sol d'une résidence. Avec l'aide du chef du Parti du village, il avait remis les 19 artefacts, datant de la Dynastie Yuan (1271-1368), au Musée du Palais. Selon le musée, ces pièces d'argenterie ont permis de combler un écart dans les collections consacrées à cette période.

Liu Hong'en, alors chef du Parti du village de Guqiang, a déclaré qu'après avoir exhumé les vestiges, une personne lui avait proposé un prix élevé pour ces objets en argent, mais il a refusé de les vendre, disant qu'il les donnerait aux autorités.

« Bien qu'il n'ait été qu'un simple agriculteur et qu'il ait vécu une vie difficile, il a choisi sans hésiter de donner les trésors qu'il a découverts à l'État, ce qui est admirable », a de son côté déclaré Shan Jixiang, conservateur du Musée du Palais.

Selon M. Shan, de nombreux vestiges culturels rares sont découverts et protégés par des gens ordinaires comme He Gang.

Pour honorer sa contribution en matière de protection des vestiges culturels, le musée lui avait accordé une récompense en argent de 8 000 yuans (1 064 euros) et une subvention de voyage de 1 000 yuans (133 euros).

En 2003, quand sa famille a été aux prises avec des difficultés financières, le musée a collecté des fonds pour l'aider, a pour sa part déclaré Liang Jinsheng, ancien responsable de la gestion des vestiges culturels au Musée du Palais.

Après sa mort, le musée a également donné une subvention de 100 000 yuans (13 311 euros) à sa famille.

Malgré les difficultés financières, il avait également déclaré au média d'information du Zhejiang zjol.com.cn qu'il n'avait jamais regretté d'avoir fait don des vestiges culturels au musée et il le ferait encore s'il découvrait de nouveaux trésors.

Selon le musée, la Chine est confrontée au grave problème des fouilles illégales et du trafic de vestiges culturels, mais il n'existe pas de réglementation spécifique pour récompenser les personnes qui remettent ce genre de pièces aux autorités, ce qui entrave la protection des trésors historiques.La cérémonie d'hommage a été organisée pour encourager davantage de personnes à protéger les reliques culturelles, a souligné le musée.

中国网

Un paradis pour les amateurs de voitures à Fengtai

TOP

 

Qui sommes-nous ? | Contact

Copyright2002-2017 www.visitbeijing.com.cn Tous droits réservés