Commission du développement du tourisme de la municipalité de Pékin


L'autopartage, un nouveau mode de transport dans les villes chinoises

1493366661

Dans le cadre de l'économie du partage, les modes de transport publique connaissent une révolution silencieuse. Avec les services de covoiturage, de vélopartage, l'autopartage a débarqué dans les grandes villes chinoises où il s'est rapidement imposé comme le mode de transport à la mode.

Gofun Chuxing, une société qui offre des services de partage de voitures, a été créée en 2016 par Beijing Shouqi Group, au moment où l'économie du partage a commencé à fleurir en Chine.

En téléchargeant une application mobile, créant un compte, enregistrant sa carte d'identité et son permis de conduire, Liu Xiaoqian, âgée de 26 ans, s'est inscrite en seulement quelques minutes.

Hormis un dépôt de garantie de 699 yuans (102 dollars), elle ne dépense qu'un yuan par kilomètre et 0,1 yuan par minute pour son déplacement.

"C'est vraiment beaucoup moins cher et plus pratique pour faire le déplacement de chez moi au centre commercial", a indiqué Mlle Liu. "Je ne dois pas acheter de ticket de stationnement, ni payer l'essence ou l'entretien du véhicule. L'autopartage est un nouveau mode de vie".

"Gofun a mis en service plus d'un millier de voitures à Beijing, et nous envisageons de lancer sur le marché plus de véhicules si nous obtenons plus de certificats d'immatriculation", a révélé Tan Yi, directeur général de Gofun Chuxing.

"Nous avons enregistré une bonne performance sur le marché l'année dernière. Nos voitures ont été louées au moins une fois chaque jour, circulant environ 30 km, ce qui équivaut à la distance moyenne que les navetteurs effectuent chaque jour", a précisé M. Tan.

Dans les autres villes chinoises, les services de partage de voitures connaissent également un essor rapide.

Car2go, un fournisseur de service d'autopartage du constructeur automobile Daimler AG, a été lancé en avril 2016, dans la municipalité de Chongqing, première étape de Car2go pour percer sur le marché en Asie.

Plus de 400 voitures de Benz Smart ont été mises en service dans les zones urbaines de Chongqing, couvrant 60 km², a indiqué la société.

Au début de l'année, Car2go comptait plus de 118.000 membres et avait fourni plus de 115.000 services de partage de voitures à Chongqing, classée dans le top 10 des villes où l'activité de l'entreprise est la plus lucrative.

"Car2go offre un système de partage qui combine la technologie de smartphone et une exploitation rentable de la voiture", a indiqué Guan Guozheng, chef des opérations de Car2go en Chine.

Car2go nécessite un dépôt de 99 yuans et ses services coûtent 1,19 yuan par kilomètre et 0,59 yuan par minute, frais de stationnement, assurance et carburant inclus.

Mais ce mode de transport est victime de son succès, des voitures ont été volées et on déplore un manque croissant de places de stationnement.

"Chaque voiture est équipée d'un système de géolocalisation. Nous suivons les voitures en cas de vol", a expliqué Wu Mao, employé de la société de services d'autopartage Youche, à Guangzhou, capitale de la province chinoise du Guangdong (sud).

"Les services d'autopartage sont très vite installés, mais il faut du temps pour que les gens s'y habituent. Nous avons rencontré des problèmes similaires dans d'autres pays", a expliqué M. Guan. "Le marché de la Chine représente un potentiel énorme et nous sommes convaincus que les services d'autopartage vont exploser dans l'avenir".

Selon un bilan établi en juin 2016, la Chine compte un total de 135 millions de véhicules privés, faisant environ 260 millions de voyages quotidiens, selon le bureau de la gestion de la circulation du ministère chinois de la Sécurité publique.

新华网

La Fête culturelle 2017 du Tourisme écologique du district de Fangshan

TOP

Tianjin va construire une zone franche commerciale consacrée au cinéma

 

Qui sommes-nous ? | Contact

Copyright2002-2017 www.visitbeijing.com.cn Tous droits réservés