Commission du développement du tourisme de la municipalité de Pékin


Le charme de l'artisanat traditionnel chinois : des pieds à la tête (Partie 2)

1489624143

Passons maintenant des chaussures aux coiffes et parures de tête. Voici tout d'abord un bonnet de bébé à l'effigie du tigre. Il est, la plupart du temps, fabriqué par les grands-mères pour leurs petits-enfants. On n'en voit plus que dans les campagnes; je l'ai acheté au Shanxi à la fin du siècle dernier.

Le tigre est le « roi des animaux » pour les Chinois. Pourquoi pas le lion, comme dans les pays occidentaux ? Parce que le tigre porte au front trois lignes noires horizontales et une verticale, justement le caractère wang 王, qui signifie « tigre ». Dans la culture populaire, ce bonnet est censé protéger l'enfant des malheurs et lui conférer la force du tigre.

Il n'y en a pas deux pareils; ce sont des créations spontanées. Sur celui-ci, on remarque aussi des chauvesouris, un autre symbole auspicieux.

En ce qui concerne les adultes, c'est surtout chez les ethnies minoritaires que j'ai trouvé des coiffes particulières. Dans les cinq régions autonomes du pays où je suis allée recueillir des informations en vue de rédiger ma série Ces gens merveilleux… , on m'a faite membre de la communauté en m'offrant une parure typique.

Le Xinjiang a été ma première étape, et j'ai fièrement porté ce doppa tant que j'étais dans la région ouigoure.

La version masculine du doppa est aussi un symbole religieux et la plupart des hommes le portent. Cependant, très peu de femmes ouigoures couvrent leurs cheveux, sinon d'un simple carré de soie comme les paysannes italiennes.

Toujours au Xinjiang, ma famille kirghize m'a coiffée du bonnet à plumes roses, et m'a aussi offert en souvenir un chapeau de feutre blanc comme en portent les hommes de cette ethnie.

中国网

Crépuscule sur le Pont aux 17 arches du Palais d’été à Beijing

TOP

Un plan de Beijing comme souvenir touristique

 

Qui sommes-nous ? | Contact

Copyright2002-2017 www.visitbeijing.com.cn Tous droits réservés